Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

7 Palestiniens armés dont les auteurs d’une attaque à la bombe tués lors d’un raid à Jénine

L'armée a encerclé une maison, au nord de la Cisjordanie, à l'intérieur de laquelle deux hommes à l'origine de la mort du capitaine Alon Sacgiu s'étaient retranchés

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un véhicule militaire israélien devant un bâtiment en feu, lors d'un raid israélien à Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/ AFP)
Un véhicule militaire israélien devant un bâtiment en feu, lors d'un raid israélien à Jénine, en Cisjordanie, le 5 juillet 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/ AFP)

Vendredi matin, dans le nord de la Cisjordanie, sept hommes armés palestiniens, parmi lesquels les membres de la cellule à l’origine d’un attentat meurtrier à la bombe, la semaine dernière, ont été tués dans une frappe de drone israélien et lors d’affrontements avec des soldats à Jénine, a annoncé l’armée israélienne.

Cette dernière a précisé que les soldats du commando Duvedevan et de l’unité de reconnaissance Haruv, de la brigade Kfir, avaient attaqué Jénine sur la foi de renseignements du Shin Bet concernant l’emplacement de la cellule qui a tué le capitaine Alon Sacgiu et blessé 16 soldats, le 27 juin dernier.

Les forces spéciales ont encerclé un bâtiment de Jénine à l’intérieur duquel Hammam Hashash, 23 ans, et son frère Harith Hashash, 19 ans, auteurs, selon Tsahal, de l’attentat à la bombe en bord de route, s’étaient retranchés. Les troupes ont utilisé la tactique dite de la « cocotte-minute » qui consiste à redoubler de tirs pour amener les suspects à sortir.

Les soldats ont tiré plusieurs missiles lancés à l’épaule sur le bâtiment et échangé des coups de feu avec les deux hommes armés, sait-on de source militaire.

Les deux hommes ont finalement été tués lors des affrontements, a déclaré l’armée israélienne.

Le troisième membre de cette cellule a été tué par la police des frontières à Jénine mercredi, toujours selon l’armée.

Par ailleurs, l’armée israélienne a déclaré que ses soldats avaient affronté d’autres terroristes et qu’une frappe de drone avait été menée contre une cellule de quatre hommes armés identifiée dans les environs.

L’armée israélienne a publié des images de la frappe de drone.

Depuis le 7 octobre, l’armée israélienne a mené 55 frappes aériennes en Cisjordanie, au moyen de drones, d’hélicoptères de combat et d’avions de chasse, qui ont tué plus de 90 terroristes et fait des dizaines de blessés, précise l’armée.

Au total, selon Tsahal, sept hommes armés palestiniens ont été tués dans l’opération de vendredi – deux dans le bâtiment, quatre dans la frappe aérienne et un autre lors des affrontements –, chiffre confirmé par le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne.

En dehors des frères Hashash, les cinq autres victimes sont, d’après ce même ministère, Ahmed Amouri, 20 ans, Qusay Hazouz, 23 ans, Fouad Ashqar, 25 ans, Yassin al-Aridi, 30 ans et Muhammad Jabareen, 54 ans.

Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent des hommes brandissant des fusils d’assaut et revendiquant leur appartenance à des groupes terroristes de Jénine. Une photo de la dépouille d’al-Aridi le montre revêtu d’un bandeau au logo de l’aile militaire du Hamas.

Les tensions sont vives en Cisjordanie depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza, qui a commencé le 7 octobre lorsque des milliers de terroristes du Hamas ont attaqué le sud d’Israël sous un déluge de roquettes tirées sur des centres de population un peu partout dans le pays et brutalement tué 1 200 personnes, en usant parfois de torture et de viols, et fait 251 otages.

Depuis le 7 octobre, l’armée a interpelé près de 4 200 Palestiniens activement recherchés en Cisjordanie, 1 750 d’entre eux affiliés au Hamas.

Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, plus de 560 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours de cette période. Selon Tsahal, il s’agit en très grande majorité d’hommes armés tués lors de raids ou d’attaques terroristes.

Au cours de la même période, 22 Israéliens, membres des forces de sécurité compris, ont été tués lors d’attaques terroristes en Israël et Cisjordanie, auxquels s’ajoutent cinq membres des forces de sécurité tués lors d’affrontements avec des terroristes en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.