800 Juifs sur le mont du Temple pour Tisha BeAv avec prières et drapeau d’Israël
Rechercher

800 Juifs sur le mont du Temple pour Tisha BeAv avec prières et drapeau d’Israël

Une dizaine de personnes ont été arrêtées par la police et évacuées du site sacré de Jérusalem; 2 musulmans auraient également été arrêtés pour des slogans désobligeants

Un activiste juif brandit un drapeau israélien dans l'enceinte du mont du Temple à Tisha BeAv, le 30 juillet 2020. (Capture d'écran : Twitter)
Un activiste juif brandit un drapeau israélien dans l'enceinte du mont du Temple à Tisha BeAv, le 30 juillet 2020. (Capture d'écran : Twitter)

Des centaines de Juifs se sont rendus au mont du Temple à Jérusalem jeudi matin pour marquer le jour de jeûne de Tisha BeAv, qui commémore la destruction des deux Temples juifs qui se trouvaient sur le lieu saint juif.

Une dizaine d’entre eux ont été arrêtés par la police et emmenés hors du complexe après avoir prié au mépris des règles en vigueur sur le site.

L’enceinte disputée abrite aujourd’hui la mosquée Al-Aqsa, et les Juifs n’ont pas le droit d’y prier et doivent faire face à une foule d’autres restrictions dans l’enceinte.

Situé au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem, le complexe est vénéré par les juifs et les musulmans, qui l’appellent Haram al-Sharif, ou le Noble Sanctuaire. Un grand nombre d’arabes palestiniens se rassemblent souvent sur le site, en particulier pour la prière du vendredi, et il a longtemps été un point d’affrontement entre Israéliens et Palestiniens.

Quelque 800 Juifs se sont rendus sur le mont du Temple jeudi matin, la police les a répartis en groupes de 20, qui ont été admis toutes les quelques minutes.

D’autres devaient entrer pendant l’heure de visite de l’après-midi, entre 13h30 et 14h30.

Des images du mont du Temple montrent des membres d’un des groupes s’inclinant sur le sol, disant à haute voix la prière juive « Shema Israel », et étant évacués par la police.

Deux musulmans ont également été arrêtés après avoir scandé des slogans désobligeants contre les Juifs, a rapporté le site d’information Ynet.

Les images montrent également un militant de droite brandissant un drapeau israélien pendant plusieurs secondes, avant qu’un officier de police lui ordonne de le plier et de le ranger.

En vertu d’un incroyable arrangement en place depuis la victoire d’Israël lors de la guerre des Six jours de 1967, les musulmans peuvent entrer et prier sur le mont du Temple, tandis que les non-musulmans sont autorisés à visiter occasionnellement le site mais pas à y prier. Les Juifs sont autorisés à y entrer en petits groupes pendant des heures limitées, mais ils sont conduits par un itinéraire prédéterminé, sont surveillés de près et il leur est interdit de pratiquer leur culte ou d’arborer des symboles religieux ou nationaux. Ils sont également soumis à diverses autres restrictions discriminatoires.

Les Juifs religieux ont commémoré Tisha BeAv mercredi soir au mur Occidental selon des règles strictes en matière de coronavirus, qui limitaient la participation à 1 000 fidèles tout au long de la soirée, dans des « enceintes » clôturées pouvant accueillir jusqu’à 20 personnes chacune sur l’esplanade.

La nuit de Tisha BeAv au mur Occidental, Jérusalem, le 29 juillet 2020. (Capture d’écran)

Le jeûne de Tisha BeAv, qui commémore la destruction des deux Temples juifs de Jérusalem, a commencé mercredi soir et dure 25 heures.

La Western Wall Heritage Foundation a retransmis en direct les prières de Tisha BeAv du mur Occidental pour ceux qui n’ont pas pu y assister.

Le grand rabbin ashkénaze d’Israël a décidé avant le jeûne que les personnes atteintes du coronavirus ne devaient pas se priver de manger et de boire.

La décision s’applique même si le patient se sent bien ou est en période de convalescence, a déclaré lundi le grand rabbin David Lau dans un communiqué. Ceux qui se sont remis du coronavirus et se sentent encore faibles ne devraient pas non plus jeûner, a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...