A voir : Israël lance avec succès un nouveau système de missile de défense
Rechercher

A voir : Israël lance avec succès un nouveau système de missile de défense

L’armée israélienne mène le premier test opérationnel de ‘Barak 8’ visant à contrer les armes du Hezbollah, alors que tous les regards se tournent sur le puissant S-400 russe

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

La Marine israélienne a mené son premier tir réussi d’un nouveau système de missile de défense maritime dans les conditions de combat, a annoncé un officiel de la marine jeudi.

Les nouvelles du test réussi du système de défense Barack 8 sont intervenues alors que les regards du monde se tournent vers le S-400 russe, un système anti-aérien déployé en Syrie jeudi, qui opère sur des distances beaucoup plus longues.

Si le système de missile russe dispose effectivement d’une plus grande portée, le Barak 8 peut être installé sur des navires tout comme sur terre, lui conférant un avantage clair en terme de mobilité.

Le système, diposant d’un radar et d’un lanceur de missile, a détecté et abattu avec succès un véhicule aérien sans pilote qui était « très rapide et très petit » afin de simuler un avion ou des missiles ennemis, a déclaré l’officier de marine.

Le système qui a été développé en coopération par Israël et l’Inde, a été installé dans un des navires de guerre d’Israël Saar 5. Dans des tests précédents, les missiles avaient été tirés depuis la terre.

Le radar détectant les cibles pour le système Barak est de nom de code Adir (« phénoménal » en hébreu) ou RASM-MF (Radar d’Alerte de Surveillance et de Menace Multi Fonction).

Le tout dernier système (« 8 ») vise à défendre contre des armes de technologie avancée qui seraient entre les mains du Hezbollah, y compris le missile anti-navire Yakhont P-800 de fabrication russe.

« Le système Barak/Adir sera capable de traiter le Yakhont, s’est vanté l’officier. C’est la base de ce système ».

Le système vise à être monté soit sur des navires ou au sol, dans une batterie de formation. Il peut détecter et détruire des menaces aériennes comme des drones, des avions, des missiles et des roquettes, y compris de projectiles lancés simultanément.

Même si l’officier de hant rang a déclaré qu’il ne révèlerait pas la portée maximale du système Barak, un vice-président exécutif des Industries Aérospatiales d’Israël, qui a aidé à développer le système de défense, a révélé au site de Jane’s News Defense plus tôt cet été que certains des missiles utilisés peuvent abattre de cibles à une portée de 150 kilomètres.

Le système vise aussi à défendre le littoral et pourrait traiter des missiles plus grands que ceux dans les capacités du système de Dôme de Fer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...