Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Abandon de la taxe de 17 % pour les touristes en Israël

Le ministre du Tourisme, Haïm Katz, qui était absent lors du vote du budget de l’État 2023-2024, a demandé de retirer la proposition d'ajouter la TVA sur les services touristiques

Des voyageurs sortant de l'aéroport international Ben Gurion, alors qu'Israël ouvre ses frontières et autorise les touristes à entrer dans le pays, après des mois de fermeture en raison de la pandémie de la COVID-19, le 1er novembre 2021. (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)
Des voyageurs sortant de l'aéroport international Ben Gurion, alors qu'Israël ouvre ses frontières et autorise les touristes à entrer dans le pays, après des mois de fermeture en raison de la pandémie de la COVID-19, le 1er novembre 2021. (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)

Une commission ministérielle sur le budget de l’État a voté mardi à l’unanimité pour accepter la demande du ministre du Tourisme, Haïm Katz, de retirer la proposition d’ajouter une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les produits et les services pour les touristes visitant Israël.

La mesure envisagée par le gouvernement aurait augmenté les prix pour les touristes de 17 %, ce qui, selon Katz, aurait porté un « coup sévère » à l’industrie du tourisme.

Katz a remercié le Premier ministre, le ministre des Finances et ses collègues ministres pour leur soutien, qui intervient alors que le ministère des Finances avait exigé que la mesure soit incluse dans le budget de l’État.

Un groupe important de tour-opérateurs avait envoyé le mois dernier une lettre au ministère des Finances mettant en garde contre un projet d’annulation de l’exemption de la TVA sur les services touristiques pour les touristes étrangers dans le prochain budget de l’État, affirmant que cela augmenterait considérablement les prix et nuirait à l’industrie locale.

Katz, était absent lors du vote du budget de l’État 2023-2024 qui a eu lieu fin février, un vote qu’il avait décidé de boycotter en signe de mécontentement contre le projet du gouvernement de mettre un terme à l’exemption de la TVA pour les touristes.

Actuellement, les touristes bénéficient d’une exonération de la taxe sur la valeur ajoutée de 17 % sur des services tels que l’hébergement en hôtel, la location de voitures, la restauration, les services d’agence de voyage, etc.

Michael Federmann, président de l’Office de Coordination de l’Industrie du Tourisme en Israël, avait écrit dans sa lettre que « l’annulation de l’exonération de la TVA pour les touristes serait une mesure dommageable et irréversible pour l’industrie du tourisme israélienne, pour l’économie israélienne et pour l’image d’Israël dans le monde ».

Il avait affirmé que les données sur lesquelles s’appuie la décision sont basées sur « une étude non pertinente menée entre 1997 et 2008, et publiée il y a plus de dix ans, en 2011 ».

« Depuis lors, le monde du tourisme a changé au-delà de toute reconnaissance », avait déclaré Federmann. « Il s’agit d’une procédure décisionnelle défectueuse, sans fondement factuel, non pertinente et déraisonnable. »

La Douzième chaîne avait cité l’avis d’un expert qui estime que si l’on demande aux touristes de payer la TVA, cela provoquerait une contraction allant jusqu’à 5 % dans l’industrie du tourisme, supprimant plus d’un milliard de shekels de l’économie.

L’industrie touristique israélienne se remet encore des conséquences dévastatrices de la pandémie de coronavirus qui a débuté en 2020 et qui a entraîné l’interdiction d’entrer dans le pays pendant de longues périodes, ainsi que la fermeture d’hôtels et de sites touristiques pendant des mois.

Stuart Winer a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.