Rechercher

Abbas condamne la mort d’agents terroristes

Le chef de l'Autorité palestinienne déplore des "crimes affreux" et avertit qu'ils pourraient provoquer une "explosion"

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a prononcé un discours sur la pandémie de coronavirus, au siège de l'AP dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 5 mai 2020.
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a prononcé un discours sur la pandémie de coronavirus, au siège de l'AP dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 5 mai 2020.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a condamné la mort de cinq membres de groupes terroristes palestiniens dans des échanges de tirs avec des soldats israéliens la nuit dernière, estimant que ces incidents étaient des « crimes affreux ».

« Ces crimes sont la suite d’une série continue de violations et d’exécutions sur le terrain de notre peuple. Si cette politique se poursuit, elle fera exploser la situation », a déclaré le bureau d’Abbas dans un communiqué repris par les médias officiels de l’AP.

Le Hamas rend l’AP responsable de la mort de ses membres, affirmant que l’opération est la conséquence des efforts conjoints d’Israël et des forces de sécurité de l’AP pour réprimer les activités terroristes en Cisjordanie.

« La mort des martyrs d’aujourd’hui est la conséquence de la coordination sécuritaire en cours avec l’occupation sioniste. C’est le fruit des réunions de normalisation que les dirigeants de l’AP ont tenues avec les ministres sionistes et les membres de la Knesset à Ramallah », a déclaré Abd al-Latif al-Qanou, porte-parole du Hamas, faisant référence à une récente rencontre entre certains responsables de l’AP et des parlementaires israéliens à la retraite la semaine dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...