Abbas refuse l’existence de milice dans Gaza une fois l’AP revenue au pouvoir
Rechercher

Abbas refuse l’existence de milice dans Gaza une fois l’AP revenue au pouvoir

Le président de l’AP refuse toute intervention étrangère dans le processus de réconciliation palestinien

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies au siège de l'ONU à New York, le 20 septembre 2017 (Crédit : Drew Angerer/Getty Images/AFP)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies au siège de l'ONU à New York, le 20 septembre 2017 (Crédit : Drew Angerer/Getty Images/AFP)

Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, a déclaré mardi qu’après le retour de l’AP dans la bande de Gaza, ses dirigeants « ne voudront pas voir toutes sortes de milices » sur le territoire.

« Il doit y avoir une autorité, un droit et une arme, comme dans tous les autres pays du monde », a-t-il dit.

Il a demandé à ce que « personne n’interfère dans nos affaires internes, comme nous n’interférons pas dans les leurs », une référence probable aux demandes américaines et israéliennes pour que le Hamas, groupe terroriste qui contrôle la bande de Gaza depuis 10 ans, désarme et reconnaisse Israël dans le cadre de l’accord qu’il a signé avec l’AP.

Abbas a ajouté que « tout pays qui souhaite offrir son aide doit le faire en passant par l’Autorité palestinienne. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...