Ahmad Tibi : Les Palestiniens créeront une brèche dans les implantations
Rechercher

Ahmad Tibi : Les Palestiniens créeront une brèche dans les implantations

L'élu arabe a expliqué que des mouvements de protestation non-violents surviendront en Cisjordanie, la seule question étant de savoir quand

Le Parlementaire Ahmad Tibi dans son bureau de la Knesset à Jérusalem, le 3 novembre 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le Parlementaire Ahmad Tibi dans son bureau de la Knesset à Jérusalem, le 3 novembre 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Les Palestiniens ouvriront une brèche dans les clôtures des implantations juives en Cisjordanie dans le futur et dans le cadre de manifestations non-violentes massives, a prédit un député arabe lundi.

Interrogé au sujet des préparations des Palestiniens à Gaza en vue d’une manifestation massive à la clôture frontalière séparant l’enclave et Israël à la veille de Pessah, Ahmed Tibi, de la Liste arabe unie, a déclaré à la radio militaire que « non seulement à Gaza mais aussi en Cisjordanie, il n’y a pas de doute qu’il y aura une opposition populaire. Des gens sans armes ouvriront des brèches dans les implantations ».

Il a précisé qu’il ignorait quand cela pourrait se produire.

Cet entretien a eu lieu après qu’il a été dit lors d’une commission de la Knesset que les Palestiniens étaient dorénavant à égalité au niveau démographique avec les Juifs israéliens en Israël, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Des hommes palestiniens évacuent un manifestant blessé lors d’affrontements avec les troupes israéliennes le long de la barrière frontalière près de Khan Yunis dans le sud de la bande de Gaza le 16 mars 2018. (AFP Photo/Said Khatib)

Le vice-président du bureau du coordinateur des activités gouvernementales, Uri Mendes, a déclaré pendant la séance que selon le registre de la population tenu par les Palestiniens qui répertorie les naissances et les décès, ce sont presque trois millions de Palestiniens qui vivent actuellement en Cisjordanie – ils étaient un million il y a 25 ans – en plus de deux millions dans la bande de Gaza.

Querelle sur la parité démographique qui existerait entre Juifs et Palestiniens

Ce chiffre ne comprend pas les Israéliens arabes ou les résidents palestiniens de Jérusalem-Est, a-t-il continué.

Les membres de la commission n’ont pas tardé à ajouter les cinq millions de Palestiniens vivant en Israël pour comprendre que cela signifiait que les populations juive et arabe/palestinienne se trouvaient dorénavant à égalité et qu’il n’existait plus de majorité juive entre le fleuve et la mer.

Selon un rapport établi en 2017 par le Bureau central des statistiques, les Juifs, dans le même secteur, sont actuellement 6,5 millions.

Tibi a indiqué à la radio militaire qu’il n’y avait « rien de nouveau » dans ces chiffres et il a critiqué les tentatives « racistes » de se référer aux Palestiniens comme à une menace démographique et à une « bombe à retardement ».

Il a ajouté qu’alors qu’il soutenait encore la solution à deux états, le Premier ministre Netanyahu l’avait cassée en morceaux.

Si lui, Tibi, était Premier ministre d’un seul état réunissant Juifs et Palestiniens et s’étendant du fleuve Jourdain à la mer Méditerranée, le pays serait « égalitaire et démocratique » plutôt que juif et démocratique – comme les Etats-Unis, a-t-il dit.

Samedi soir, un groupe de Palestiniens originaire de Gaza s’est infiltré en Israël et a tenté d’endommager des machineries utilisées pour construire une nouvelle barrière anti-tunnel autour de l’enclave côtière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...