Airbnb : Nous allons envisager la suppression des locations au Sahara occidental
Rechercher

Airbnb : Nous allons envisager la suppression des locations au Sahara occidental

Un responsable de la plate-forme de locations a indiqué que le retrait des annonces situées dans les territoires occupés à travers le monde ne concernait pas seulement Israël

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Un des logos de la société Airbnb (Crédit : Capture d’écran page Facebook Airbnb)
Un des logos de la société Airbnb (Crédit : Capture d’écran page Facebook Airbnb)

Un responsable d’Airbnb a annoncé mercredi au Times of Israel qu’il était en train de déterminer s’il fallait retirer de son site les annonces dans le territoire contesté du Sahara occidental deux jours après que le géant des locations d’appartements de vacances a annoncé qu’il allait retirer de son site les logements situés dans les implantations israéliennes.

« Dans le communiqué que nous avons publié lundi, nous avons indiqué que nous avons développé un cadre pour évaluer comment nous devrions traiter les annonces dans les territoires occupés à travers le monde. Le Sahara Occidental fait partie des endroits où nous allons utiliser ce cadre », a déclaré le responsable.

Des responsables israéliens, dont le ministre du Tourisme Yariv Levin et le ministre des Affaires stratégiques Gilad Erdan, ont qualifié de « raciste » et antisémite la décision initiale d’Airbnb, arguant qu’elle appliquait une norme différente à l’Etat juif qu’à d’autres territoires contestés dans le monde.

Le responsable d’Airbnb a précisé que la décision – qui entrera en vigueur dans les prochains jours – ne s’appliquera qu’aux implantations israéliennes en Cisjordanie et non aux maisons situées à Jérusalem-Est ou sur le plateau du Golan.

A lire : tous nos articles sur Airbnb

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...