Alain Finkielkraut se dit inquiet pour l’avenir d’Israël
Rechercher

Alain Finkielkraut se dit inquiet pour l’avenir d’Israël

"Je pense que les Palestiniens ont droit à un État, j’espère simplement que c’est encore cela qu’ils veulent," déclare le philosophe juif français

Capture d'écran : Daylimotion/Alain Finkielkraut: "Israël n'a pas d'avenir si la situation continue à se dégrader"
Capture d'écran : Daylimotion/Alain Finkielkraut: "Israël n'a pas d'avenir si la situation continue à se dégrader"

Dimanche dernier, Alain Finkielkraut revenait sur la situation en Israël sur Europe 1.

Le philosophe se dit très préoccupé de voir en Europe et notamment à Paris des manifestations de soutien à la « résistance palestinienne », ce soutien incluant les agressions au couteau : « C’est de très mauvais augure pour les juifs français » explique-t-il.

Selon lui, il convient de faire pression aussi bien du côté palestinien que du côté israélien pour les faire asseoir à la table des négociations. Il ajoute qu’il faut notamment contraindre Israël à démanteler un certain nombre d’implantations en Cisjordanie, comme l’a fait Ariel Sharon en son temps.

Ce démantèlement ferait « preuve de leur bonne foi » justifie le philosophe.

Alain Finkielkraut se déclare ouvertement inquiet pour l’avenir d’Israël : « Je pense que les Palestiniens ont droit à un État, j’espère simplement que c’est encore cela qu’ils veulent, et qu’ils ne sont pas pris dans une sorte de fureur religieuse. »

Il souligne que l’avenir d’Israël reste incertain si la situation continue à se dégrader de cette manière.

Il revient sur le fondement du sionisme en déclarant : « le sionisme ce n’était pas ça, c’était un État juif ou les juifs sont majoritaires, aujourd’hui les partisans de la colonisation sont en train de construire un Etat ou les juifs deviendraient minoritaires et de plus en plus exposés ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...