Rechercher

Alerte levée à San Antonio, mais la communauté juive est invitée à la « vigilance »

En vertu de cette alerte, les événements communautaires et offices avaient été annulés samedi ; la fédération juive assure qu’il n’y a plus de "menace imminente"

Photo illustrative du Temple Beth El à San Antonio, Texas. (Crédit : Brownings Wikipedia en anglais/CC BY-SA 3.0.)
Photo illustrative du Temple Beth El à San Antonio, Texas. (Crédit : Brownings Wikipedia en anglais/CC BY-SA 3.0.)

Hier samedi, le FBI a émis une alerte concernant une possible attaque contre un bâtiment juif à San Antonio, au Texas. Dans la foulée, la Fédération juive de San Antonio avait annulé tous les événements publics, avant de lever l’avertissement quelques heures plus tard.

La fédération avait indiqué que les offices et événements juifs de la ville et de ses environs seraient suspendus samedi après-midi, précisant plus tard sur Facebook que le FBI avait assuré qu’il n’y avait plus de « menace imminente » pour la communauté juive de la région de San Antonio.

La fédération a toutefois invité la population à rester « vigilante et consciente » de son environnement.

Plus tôt ce samedi, le FBI avait informé la fédération juive de l’existence d’une « menace contre une installation juive non précisée, dans le secteur de San Antonio » – une synagogue peut-être -, et de l’enquête en cours pour établir la crédibilité de la menace.

« Nous nous efforçons d’établir la crédibilité de la menace et partageons ces informations avec nos partenaires des forces de l’ordre et de la communauté juive », aurait déclaré le FBI dans un communiqué, selon CNN.

Dans une déclaration faisant suite à l’alerte donnée par le FBI, la Fédération juive de San Antonio a fait savoir : « Par souci de prudence, nous prenons toutes les mesures pour assurer la sécurité de la communauté. Après avoir évoqué la question avec toutes les synagogues et organisations locales, il a été recommandé que les rassemblements juifs officiels soient suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Le temple Beth-El de la ville, la plus ancienne synagogue de San Antonio, a déclaré sur Facebook que les offices de Shabbat seraient annulés.

Le directeur du FBI, Christopher Wray, a déclaré vendredi à CNN que l’agence « travaillait plus étroitement que jamais avec la communauté juive dans tout le pays, consciente que les Juifs étaient de plus en plus la cible d’un extrémisme violent nourri d’idéologies mêlées, et que cela devait cesser », a-t-il déclaré.

« Nous ne le tolèrerons pas et serons aux côtés de la communauté juive », a-t-il ajouté.

Le Texas a déjà connu une attaque contre une synagogue, le 15 janvier, lorsqu’un homme a fait irruption dans la congrégation Beth Israel, située dans la banlieue de Colleyville, dans la région de Dallas, et a retenu le rabbin de la synagogue et trois autres personnes en otage pendant plusieurs heures.

Un véhicule des forces de l’ordre stationné à proximité de la synagogue Beth Israel, le 16 janvier 2022, à Colleyville, au Texas. (Crédit : Brandon Bell/Getty Images/AFP)

Malik Faisal Akram, citoyen britannique de 44 ans, exigeait la libération d’une Pakistanaise emprisonnée à proximité pour avoir tenté de tuer des militaires américains en Afghanistan.

Au bout de de 10 heures, les otages étaient parvenus à s’échapper et une équipe tactique du FBI avait pénétré dans la synagogue et abattu Akram.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...