Allemagne : les prénoms hébraïques en vogue chez les non-Juifs
Rechercher

Allemagne : les prénoms hébraïques en vogue chez les non-Juifs

Une linguiste indique que ses parents non juifs ignorent la signification des prénoms qu'ils choisissent ; ils les trouvent simplement beaux

Palais du Reichstag à Berlin, en septembre 2012 (Crédit : Hofec, Switzerland/Wikimedia commons/CC BY-SA 3.0)
Palais du Reichstag à Berlin, en septembre 2012 (Crédit : Hofec, Switzerland/Wikimedia commons/CC BY-SA 3.0)

BERLIN — En Allemagne, des parents non-juifs optent pour des prénoms issus de la Bible hébraïque pour leur nouveau-né, et probablement sans le savoir.

D’après la Société de la langue allemande, Ben a été le prénom le plus donné aux garçons nés en 2018, Hannah, Lea, Noah et Jakob figurent également dans le classement des 10 prénoms les plus populaires, d’après un reportage de la Deutschlandradio.

Quatre des dix prénoms de garçons et cinq des dix prénoms féminins les plus données en 2018 sont d’origine hébraïque.

Mais ces parents ne connaissent pas réellement la signification de ces prénoms – ils les trouvent tout simplement beaux, d’après Frauke Rüdebusch, une linguiste de la Société de la langue allemande, qui établit une liste annuelle des prénoms depuis 1977. Celles de 2017 sont disponibles en ligne.

La linguiste a expliqué à la Deutschlandradio que les prénoms d’origine hébraïque ont gagné en popularité après la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais encore plus dans les années 70, puis de nouveau depuis dix ou vingt ans.

Cela paraîtrait moins surprenant si c’étaient des Juifs qui optaient pour ses prénoms, ils s’avèrent néanmoins qu’ils connaissent également une grande popularité ces derniers temps auprès de la petite population d’environ
200 000 personnes en Allemagne, a indiqué l’éducatrice Elena Pavda à la Deutschlandradio.

Quelque 90 % Juifs ici viennent de familles qui ont quitté l’ex-URSS, où les prénoms juifs peuvent être un handicap, pour l’Allemagne, a expliqué l’éducatrice, elle-même juive.

« Il fallait systématiquement s’attendre à une sorte de harcèlement. …[Mais] ici en Allemagne, on peut [choisir des prénoms juifs], bien sûr. Et plein de gens le font. »

D’après la linguiste allemande, une enquête réalisée il y a plusieurs années avait révélé que la plupart des parents choisissent un prénom en particulier parce qu’il leur paraît joli, plutôt que pour son origine.

Mais s’ils sont curieux, ils pourront se rendre sur le site web du magazine féminin Wunderweib (« Wonder Woman »), qui avait répertorié ses prénoms hébraïques préférés, accompagnés de leur signification.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...