Amical : le Portugal prend confiance contre Israël (4-0) juste avant l’Euro
Rechercher

Amical : le Portugal prend confiance contre Israël (4-0) juste avant l’Euro

Après leur match nul contre l'Espagne vendredi dernier (0-0), les champions d'Europe en titre ont engrangé beaucoup de confiance face à la modeste sélection israélienne

L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo contrôle le ballon à côté du milieu de terrain israélien Neta Lavi (g) lors du match de football amical international entre le Portugal et Israël au stade José Alvalade à Lisbonne en préparation de la compétition de football UEFA EURO 2020, le 9 juin 2021. (Crédit : PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)
L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo contrôle le ballon à côté du milieu de terrain israélien Neta Lavi (g) lors du match de football amical international entre le Portugal et Israël au stade José Alvalade à Lisbonne en préparation de la compétition de football UEFA EURO 2020, le 9 juin 2021. (Crédit : PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)

Le Portugal, troisième adversaire des Bleus dans le groupe F de l’Euro, s’est rassuré mercredi à Lisbonne face à Israël (4-0) lors de sa dernière rencontre de préparation au Championnat d’Europe des nations.

Après leur match nul contre l’Espagne vendredi dernier (0-0), les champions d’Europe en titre ont engrangé beaucoup de confiance face à la modeste sélection israélienne, 85e au classement FIFA et non qualifiée pour le tournoi continental.

Bruno Fernandes a d’abord conclu une action 100 % ‘made in Manchester’ en reprenant un centre en retrait du latéral de City, Joao Cancelo, lui-même lancé par Bernardo Silva (1-0, 42e).

Deux minutes plus tard, le maître à jouer de Manchester United a servi Cristiano Ronaldo dans la profondeur, le capitaine portugais frappant fort du pied gauche pour inscrire son 104e but en 175 sélections (2-0, 44e) et se rapprocher à seulement cinq longueurs du record mondial (109) détenu par l’Iranien Ali Daei.

Joao Cancelo, d’une frappe limpide du gauche en fin de rencontre (3-0, 86e) et à nouveau Bruno Fernandes d’un tir de loin après un ballon mal repoussé par la défense israélienne (4-0, 90e+1), ont ensuite donné des allures de correction à la victoire portugaise.

Avant les deux premiers buts, le Portugal a cruellement manqué de réalisme malgré de nombreuses occasions franches, un mal récurrent ces derniers mois : Diogo Jota (10e, 15e), Ruben Neves (16e), Bruno Fernandes (34e) et Ronaldo (28e, 41e) ont tous manqué le cadre.

La seconde période s’est disputée sur un rythme bien plus tranquille, le Portugal en profitant notamment pour passer en revue son effectif avec les entrées de l’attaquant de l’Eintracht Francfort, André Silva, du milieu du Paris Saint-Germain, Danilo Pereira, et du milieu lillois Renato Sanches.

Le quintuple Ballon d’Or, Cristiano Ronaldo, a quant à lui cédé sa place à l’ailier de Valence, Gonçalo Guedes, à la 71e minute.

S’il avait assuré avant la rencontre que ce match face à Israël n’était pas un « examen » pour ses joueurs, le sélectionneur Fernando Santos s’est tout de même permis quelques tests dans une équipe peu remaniée au coup d’envoi.

L’entraîneur de 66 ans a par exemple titularisé le gardien de Grenade, Rui Silva, qui s’est vu offrir ses premières minutes en Seleçao. Le portier de l’Olympique lyonnais, Anthony Lopes, habituel n°2 derrière Rui Patricio, avait souffert d’une contusion à l’entraînement la veille.

Surtout, il a pu compter pour la première fois sur tous ses cadres, notamment le trio de Manchester City, Ruben Dias, Joao Cancelo et Bernardo Silva, intégrés récemment au stage de préparation après leur finale de Ligue des champions perdue face à Chelsea fin mai (1-0).

« Nous sommes parvenus à rectifier plusieurs choses par rapport au match face à l’Espagne (…) Je sais ce que nous devons faire pour gagner, j’ai une grande confiance dans l’équipe », a réagi Fernando Santos en conférence de presse à l’issue de la rencontre.

Le Portugal, champion d’Europe en titre et placé dans le très relevé groupe F, débutera le tournoi continental le 15 juin face à la Hongrie à Budapest, puis se déplacera à Munich le 19 juin pour y affronter l’Allemagne, avant un retour dans la capitale hongroise pour un remake de la finale de l’Euro-2016 face à la France, le 23 juin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...