Annulation d’une exposition qui critique Tsahal en Allemagne
Rechercher

Annulation d’une exposition qui critique Tsahal en Allemagne

L’ambassade a demandé à Berlin de retirer l’exposition de Breaking the Silence

Un soldat de Tsahal observe des Palestiniens qui traversent le poste de contrôle de Qalandiya près de la ville de Ramallah en Cisjordanie (Crédit : Issam Rimawi / Flash90)
Un soldat de Tsahal observe des Palestiniens qui traversent le poste de contrôle de Qalandiya près de la ville de Ramallah en Cisjordanie (Crédit : Issam Rimawi / Flash90)

BERLIN – Le maire de Cologne a annulé une exposition dans sa ville organisée par un groupe israélien de soldats qui allègue que les forces armées israéliennes maltraitent les Palestiniens.

La décision a été prise cette semaine après des entretiens avec le bureau du maire Jugen Roters, la communauté juive et l’ambassade israélienne, selon le militant pro-israélien basé à Francfort, Sacha Stawski, le fondateur de l’observatoire des médias Honestly Concerned.

L’exposition de Breaking the Silence, une ONG qui comprend des témoignages de soldats israéliens sur de prétendus abus sur des Palestiniens, était organisée dans le cadre de la commémoration des 50 ans de relations diplomatiques entre l’Allemagne et Israël de cette année.

Cependant, il ne faisait pas partie de la série d’événements officiellement approuvée, qui auront lieu sur un an, et n’a pas reçu l’autorisation d’utiliser le logo approuvé par l’ambassade d’Israël et le ministère allemand des Affaires étrangères.

Selon les articles parus dans les différents médias, l’ambassade d’Israël à Berlin a demandé au ministère allemand des Affaires étrangères de retirer l’exposition et d’autres événements non approuvés dans le calendrier. L’ambassade a également écrit à Roters et a déclaré que « tant qu’il n’y a pas de distinction claire entre les projets légitimes sur le thème Israël-Allemagne et ces autres thèmes, nous préférons ne prendre part à aucun de ces événements ».

Stawski, qui a pris part aux négociations ultérieures dans les coulisses, a précisé au JTA que « le 50e anniversaire commémore et reflète la relation entre l’Allemagne et Israël, et ce n’est pas le moment de diaboliser Israël d’une manière unilatérale ».

La semaine dernière, Israël s’est plaint auprès du gouvernement suisse qui a financé à hauteur de 16 000 dollars l’exposition Breaking the Silence à Zurich, en expliquant que la raison d’être du groupe était de « salir le nom et la réputation des soldats de Tsahal » afin de nuire à la réputation d’Israël.

Les responsables gouvernementaux suisses avaient dit avoir trouvé que l’exposition était ‘équilibrée’.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...