Israël conteste le soutien de la Suisse à Breaking The Silence
Rechercher

Israël conteste le soutien de la Suisse à Breaking The Silence

L'ambassadeur d'Israël à Berne a exprimé "l'indignation" israélienne au ministère suisse des Affaires étrangères

Capture d’écran de la page FB de l'organisation israélienne "Breaking the silence" (Crédit : fb)
Capture d’écran de la page FB de l'organisation israélienne "Breaking the silence" (Crédit : fb)

Israël a vivement et formellement protesté contre le soutien financier apporté par la Suisse à une exposition montée par une organisation très critique sur les agissements de l’armée israélienne et qui ne révèle pas toujours sur quoi elle s’appuie pour critiquer l’armée, ont indiqué les Affaires étrangères mercredi.

La ministre israélienne adjointe des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a ordonné à ses services et à l’ambassade à Berne d’étudier immédiatement les moyens de s’opposer à l’ouverture prochaine de l’exposition de l’organisation « Breaking the silence » (« Briser le silence »), a dit à l’AFP l’un des porte-parole des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon.

« Nous ne pouvons accepter les agissements d’une organisation dont le but est de salir les soldats de l’armée israélienne sur la scène internationale et de porter gravement atteinte à l’image d’Israël », a-t-il dit, selon des propos rapportés par son ministère.

D’après le porte-parole, l’ambassadeur d’Israël à Berne a exprimé auprès du ministère des Affaires étrangères suisse, « l’indignation » israélienne.

« Briser le silence » est l’une des bêtes noires du gouvernement israélien et de l’armée. Elle donne, sous le couvert de l’anonymat, une plateforme aux soldats israéliens pour raconter leur vécu et dénoncer les agissements selon eux condamnables.

« Briser le silence » s’est encore attiré les foudres officielles en mai en publiant un document accusant l’armée israélienne d’avoir causé un nombre sans précédent de victimes civiles en recourant à la force sans discrimination pendant la guerre de Gaza en 2014.

L’exposition, qui doit ouvrir en juin à Zurich, se veut le reflet de la réalité en Cisjordanie, territoire palestinien soumis à l’occupation de l’armée israélienne. Selon la presse israélienne, l’exposition a obtenu le soutien financier des Affaires étrangères suisses et de la municipalité de Zurich.

Ce n’est pas la première fois qu’Israël dénonce un soutien apporté par l’étranger à « Briser le silence », a rappelé la presse israélienne. Il l’a fait par le passé avec la Grande-Bretagne et les Pays-Bas par exemple.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...