Après le vote au Congrès, Pence salue Israël, ‘notre allié le plus cher’
Rechercher

Après le vote au Congrès, Pence salue Israël, ‘notre allié le plus cher’

Le prochain vice-président a applaudi un texte qualifiant la résolution anti-implantations adoptée par le Conseil de Sécurité, d’obstacle ‘partial’ à la paix

Le président américain élu Donald Trump (à droite) avec son colistier, le vice-président élu Mike Pence, à New York, le 9 novembre 2016. (Crédit : AFP/Jim Watson)
Le président américain élu Donald Trump (à droite) avec son colistier, le vice-président élu Mike Pence, à New York, le 9 novembre 2016. (Crédit : AFP/Jim Watson)

Le vice-président élu Mike Pence a salué jeudi un vote du Congrès des Etats Unis qui a affirmé qu’une résolution adoptée par le Conseil de Sécurité de l’ONU représentait un obstacle ‘partial’ à la paix.

Ce texte a été considéré comme un rejet de l’administration Obama qui n’avait pas apposé son veto à la résolution 2334 qui qualifiait d’illégales les implantations israéliennes.

« C’est formidable de voir un vote bipartite fort au Congrès s’opposer à la résolution qui a été adoptée aux Nations unies contre notre allié le plus cher », a tweeté Pence vendredi en début de matinée.

« L’Amérique est aux côtés d’Israël ».

La résolution 11 du Congrès stipule que la motion de l’ONU constituait une initiative ‘partiale’ qui fait obstacle à la paix, en blâmant de façon disproportionnée Israël et en encourageant les Palestiniens à ne pas s’impliquer dans des négociations bilatérales et directes.

Adoptée par 342 voix contre 80, la mesure symbolique place fermement le Congrès et l’administration Obama en opposition.

La résolution 2334, adoptée le mois dernier aux Nations unies, atteste que les implantations “n’ont aucune valeur juridique et constituent une violation flagrante de la loi internationale ». Elle demande à Israël de cesser toutes les constructions dans les zones qu’Israël a capturé à l’issue de la Guerre des Six Jours de 1967, dont Jérusalem-Est.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...