Rechercher

Arnaque aux annuaires depuis Israël : prison ferme pour les escrocs

La justice française a établi plus de 3 000 victimes et évoque plus de 200 millions d'euros de préjudice

Le tribunal correctionnel de Paris, en janvier 2011. (Crédit : LOIC VENANCE / AFP)
Le tribunal correctionnel de Paris, en janvier 2011. (Crédit : LOIC VENANCE / AFP)

En 2011, de nombreuses plaintes contre une société de référencement niçoise et provenant de toute la France atterrissent sur le bureau du procureur de Nice, rapporte La Voix du Nord, citant le dossier d’instruction qui fait allusion à de multiples connections avec Israël, et que le Times of Israel a pu consulter.

Ces plaintes décrivent des associations, des patrons de PME et des commerçants floués, puis menacés, après avoir souscrit à un contrat d’espaces publicitaires auprès d’une enseigne française.

Cette arnaque, ultra-classique, est connue sous le nom de l’arnaque aux « annuaires professionnels ». Après le paiement qu’elles pensaient correspondre au montant total de la transaction, les personnes arnaquées s’entendent dire par leur interlocuteur que le contrat stipulait un versement mensuel, et non unique.

Certains refusant de payer, les commerçants subissent alors des intimidations par les escrocs qui se font alors passer « parfois, pour des huissiers, des avocats ou de faux gendarmes, » relate le quotidien.

« Ils m’avaient dit que si je ne payais pas, j’irais en prison, se souvient Claude. Encore aujourd’hui, j’ai toujours peur de répondre au téléphone car deux ans après, ils me relançaient encore ! »

La justice a ainsi comptabilisé plus de 20 millions d’euros de préjudice et quasiment 3 000 victimes.

« Parmi les 27 prévenus, deux ont été condamnés à cinq ans de prison, dont trois avec sursis et mise à l’épreuve pendant trois ans, rapporte La Voix du Nord. Il s’agit des têtes de réseau qui, depuis Israël, pilotaient les sociétés de référencement et les sociétés écran ».

Les deux têtes de réseaux ont été à l’aéroport de Roissy en 2016 alors qu’elles allaient décoller vers Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...