Arrestation à Brooklyn de l’auteur de l’agression contre un juif orthodoxe
Rechercher

Arrestation à Brooklyn de l’auteur de l’agression contre un juif orthodoxe

La police arrête un homme accusé d'avoir attaqué un homme ostensiblement juif qui rentrait à pied des services du Shabbat dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn

Menachem Moskowitz, 52 ans, a été agressé et étranglé en revenant des prières du Shabbat dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn, New York, le 23 avril 2018. (Capture d'écran: YouTube)
Menachem Moskowitz, 52 ans, a été agressé et étranglé en revenant des prières du Shabbat dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn, New York, le 23 avril 2018. (Capture d'écran: YouTube)

La police arrête un homme accusé d’avoir attaqué un homme ostensiblement juif, qui rentrait à pied des offices du Shabbat dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn.

James Vincent, 40 ans, a été arrêté vendredi matin, après avoir comparu devant le tribunal pénal de Brooklyn sur une affaire sans rapport, rapporte le New York Daily News.

Il est accusé de strangulation, d’agression et de possession illégale de marijuana lors de l’attaque du 21 avril contre Menachem Moskowitz à Crown Heights.

Moskowitz, un père de neuf enfants âgé de 52 ans, rentrait à pied des services de prière vers 1h30 le samedi après-midi. Il a déclaré au site d’information CrownHights.info qu’il avait dit « bonjour » à l’homme qui fumait un cigare au coin d’une rue.

Dans les images d’une séquence qui a été diffusée lundi, montrant cette agression antisémite brutale, l’attaquant a sauté sur Moskowitz alors qu’il se trouve derrière lui dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn, envoyant ses lunettes et son chapeau dans un jardin voisin avant de le frapper et de le coincer le long d’une clôture pour tenter de l’étrangler.

Moskowitz a eu une côte fracturée et un oeil au beurre noir, des contusions, des hématomes et des égratignures sur tout le corps.

C’était la seconde agression contre des hommes juifs du quartier en une semaine.

Le lundi qui a suivi l’agression, le représentant de l’État de New York Dov Hikind a annoncé qu’un philanthrope avait promis 500 000 dollars de récompense à qui aurait des informations permettant de confondre l’agresseur.

Le même jour, 950 rabbins de la Rabbinical Alliance of America — aussi appelée “Iggud HaRabbonim” — ont condamné la recrudescence d’actes et ont appelé à la protection des quartiers juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...