50 000 $ pour des informations sur l’agresseur antisémite New York
Rechercher

50 000 $ pour des informations sur l’agresseur antisémite New York

Dov Hikind, parlementaire de New York, a déclaré que la communauté de Crown Heights à Brooklyn, avait "le sentiment d'être assiégée" en raison d'une série d'agressions

Une récompense de 50 000 dollars a été offerte pour toute information menant à l’arrestation d’un homme qui a violemment agressé un juif ultra-orthodoxe alors qu’il retournait chez lui à l’issue du service du Shabbat dans la ville de New York, selon un parlementaire américain.

Dov Hikind, représentant de l’Etat de New York, n’a pas donné l’identité du philanthrope « réputé » de Los Angeles qui a annoncé cette récompense.

La police a ouvert une enquête sur cette attaque, la qualifiant de crime de haine, après que la victime, Menachem Moskowitz, âgé de 52 ans, a déclaré que son agresseur lui avait dit qu’il « haïssait les Juifs » et qu’il l’avait menacé de mort.

« Les incidents violents se succèdent les uns aux autres, une attaque après l’autre – et toujours contre des membres innocents et vulnérables de la communauté juive, et toujours avec un message raciste, antisémite », a déclaré Hikind, démocrate originaire de Brooklyn, dans une déclaration.

Le député de New Yok Dov Hikind (Démocrate) représente le 48ème district de Brooklyn depuis 1983, une zone qui inclue l’une des plus grandes communautés orthodoxes hors Israël (Autorisation)

« La communauté de Crown Heights a le sentiment d’être assiégée et cela doit cesser immédiatement. La police doit augmenter sa protection de ces gens innocents ».

« Brooklyn deviendra-t-il comme Paris dorénavant ? », a demandé Hikind. « Est-ce que nous commencerons à voir les gens attaqués avec de surcroît des injures raciales régulièrement ? Est-ce que les Juifs doivent réellement craindre pour leurs vies en raison de ces voyous criminels ? Nous avons besoin d’une réponse forte et immédiate à ces crimes de haine, et je ne prendrai aucun repos tant que les choses continueront ainsi ! »

Dans les images d’une séquence qui a été diffusée lundi, montrant cette agression antisémite brutale, l’attaquant saute sur Moskowitz alors qu’il se trouve derrière lui dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn, envoyant ses lunettes et son chapeau dans un jardin voisin avant de le frapper et de le coincer le long d’une clôture pour tenter de l’étrangler.

« Je me retourne, je vois qu’il est juste derrière moi et qu’il me saute dessus. Puis il me dit : ‘Je hais les Juifs’, », a raconté Moskowitz à CBS dans la soirée de lundi. « Il me coince en me tenant le cou et je tente de me dégager. En même temps, je crie : ‘A l’aide ! A l’aide ! A l’aide ! A l’aide !’, et il me répond : Tu n’as pas besoin d’aide. Je vais te tuer. Là, maintenant’. »

Moskowitz a eu une côte fracturée et un oeil au beurre noir, des enflures, des bleus et des égratignures sur tout le corps.

C’est la seconde agression contre des hommes juifs du quartier en une semaine.

Vendredi dernier dans la nuit, un homme Juif avait été agressé à Crown Heights aux abords du 770 Eastern Parkway, le siège international du mouvement Habad.

Moskowitz retournait chez lui après avoir assisté aux prières du Shabbat, à environ 13 heures 30 dans l’après-midi de samedi. Il a confié au site d’information CrownHeights.info qu’il avait dit « bon après-midi » à un homme qui fumait un cigare à un coin de rue.

« Aussitôt que je l’ai salué, il a commencé à crier : ‘Toi, le faux Juif, à qui tu dis bonjour ? Tu es un faux Juif et tu m »as volé tout mon argent et tu m’as dépouillé, tu m’as volé mon hypothèque et ma maison. Je veux te tuer ! », aurait dit l’homme selon le site.

Moskowitz a expliqué s’être éloigné rapidement de l’homme avant que ce dernier ne le rattrape, tentant de l’étranger et menaçant de le tuer.

Menachem Moskowitz, 52 ans, qui a été agressé alors qu’il revenait des prières du Shabbat dans le quartier Crown Heights de Brooklyn, à New York, le 23 avril 2018 (Capture d’écran : YouTube)

Deux personnes sont finalement intervenues pour les séparer et ont dit à Moskowitz de fuir. La victime a appelé le service d’ambulances juif Hatzalah une fois rentré chez lui, qui a contacté la police.

« Deux infirmiers sont venus. Des médecins, habillés en blanc. Un homme et une femme », a-t-il dit à CBS.

« Il y a de la peur. Il y a beaucoup de peur. Ce que nous savons c’est qu’il y a malheureusement des gens ici qui veulent nous tuer pour une seule raison – parce que nous sommes Juifs », a commenté son épouse Channah Moskowitz, des propos repris par CBS.

L’ADL (Anti-Defamation League) a annoncé dimanche qu’elle offrait 5 000 dollars de récompense à toute information menant aux arrestations et aux condamnations des individus responsables de ces agressions.

« Nous condamnons sans équivoque ces agressions insensées », a dit Evan R. Bernstein, directeur régional de l’ADL à New York. « Nous apprécions la conduite de l’équipe chargée des crimes de haine au sein de la police de New York qui enquête sur ces attaques après les avoir reconnues comme crimes de haine. Avec un peu de chance, ces récompenses encourageront ceux qui ont vu quelque chose à se déclarer ».

L’ADL a recensé 11 incidents d’agressions motivées par l’antisémitisme dans l’état de New York 2017, dont sept ont eu lieu à Brooklyn. Dans tout l’Etat, les incidents liés à la haine antijuive ont fait un bond de plus de 90% en 2017.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...