Rechercher

Arrestation de 4 hommes soupçonnés d’avoir enlevé leur sœur dans un foyer

La victime était partie dans ce refuge pour femmes battues après de multiples violences de la part de ses proches qui n'approuvaient pas son divorce ni son mode de vie

La police arrête un suspect qui aurait enlevé sa sœur qui s'était réfugiée dans un foyer pour femme battue, le 12 octobre 2021. (Autorisation)
La police arrête un suspect qui aurait enlevé sa sœur qui s'était réfugiée dans un foyer pour femme battue, le 12 octobre 2021. (Autorisation)

La police a arrêté quatre hommes, mardi soir, qui sont soupçonnés d’avoir kidnappé leur sœur qui se trouvait dans un foyer pour femmes battues dans le nord d’Israël.

La femme de 27 ans, originaire de Galilée, s’est réfugiée dans ce foyer après avoir été victime de violences répétées de la part de ses frères qui n’appréciaient ni son récent divorce, ni son mode de vie, ni sa décision de rejoindre un refuge pour femmes battues, a fait savoir Haaretz.

Mardi dans la matinée, la femme avait quitté le foyer en compagnie de deux autres résidentes pour se rendre à un dispensaire. Sur le chemin, elle a indiqué à un proche qu’elle avait quitté le refuge, a expliqué le journal.

Avant d’arriver au dispensaire, la victime s’est arrêtée à une épicerie où ses frères l’ont vue et l’ont fait monter de force à l’arrière d’une camionnette. Les suspects étaient en possession d’un fusil et d’une arme de type airsoft, ont noté les forces de l’ordre.

L’une des femmes qui accompagnait la victime est parvenue à photographier la plaque d’immatriculation de l’une des deux voitures utilisées par les suspects lors de l’enlèvement. Elle a envoyé le cliché au foyer, dont les responsables ont immédiatement appelé la police.

Un grand nombre d’agents ont été déployés dans la zone et les policiers ont arrêté une les véhicules impliqués dans l’enlèvement après une course-poursuite.

Les forces de l’ordre sont parvenues à arrêter les deux véhicules des suspects à l’échangeur de Turan, au nord-est de Nazareth, et ont emmené la victime. Cette dernière pleurait et était en état de choc mais elle n’a pas été blessée physiquement, même si ses frères auraient prévu de la battre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...