Arrestation de militants qui planifiaient un sacrifice sur le mont du Temple
Rechercher

Arrestation de militants qui planifiaient un sacrifice sur le mont du Temple

"Israël perd son caractère démocratique", a accusé leur avocat ; ces arrestations surviennent après l'autorisation accordée par la police à la reconstitution d'un sacrifice rituel

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Des prêtres récitent les bénédictions rituelles après la reconstitution du sacrifice de Pessah à Jérusalem, le 6 avril 2017. (Crédit : Alex Fulbright/Times of Israël)
Des prêtres récitent les bénédictions rituelles après la reconstitution du sacrifice de Pessah à Jérusalem, le 6 avril 2017. (Crédit : Alex Fulbright/Times of Israël)

La police a procédé dimanche à l’arrestation de plusieurs militants juifs, dont cinq mineurs, qui, selon des informations, étaient suspectés de vouloir se livrer à un sacrifice de Pessah sur le mont du Temple.

Alors que les forces de sécurité ont autorisé une reconstitution du sacrifice rituel d’un mouton dans le quartier juif de la Vieille Ville jeudi, il était très probable qu’elles n’autoriseraient pas une « réelle » cérémonie à se dérouler sur ce site disputé de Jérusalem dans la nuit de lundi à mardi, au moment du début de Pessah.

En plus d’appréhender ces militants, la police a perquisitionné le domicile des parents du chef d’un groupe d’extrême-droite appelé ‘Retour au mont’, Raphael Morris.

L’avocat de certains de ces militants, Itamar Ben Gvir, a dénoncé ces « arrestations pour réduire au silence » et a appelé la police à permettre la « liberté de culte ».

Un mouton tué pour la reconstitution du sacrifice de Pessah dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 6 avril 2017. (Crédit : Alexander Fulbright/Times of Israël)
Un mouton tué pour la reconstitution du sacrifice de Pessah dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 6 avril 2017. (Crédit : Alexander Fulbright/Times of Israël)

Il a indiqué à la radio militaire que « la police agit de manière disproportionnée » et qu’Israël « est en train de perdre son caractère démocratique ».

Ben Gvir est connu pour représenter des clients d’extrême-droite, notamment de nombreux auteurs d’agressions contre des Palestiniens et leurs propriétés.

« Il est honteux que l’Etat d’Israël agisse d’une main de fer contre des gens qui veulent simplement renouveler l’un des plus importants commandements de la Torah », a-t-il ajouté.

Environ 200 personnes, parmi lesquelles le député du Likud Yehuda Glick, ont assisté à la reconstitution du sacrifice qui avait été organisée jeudi devant la synagogue Hurva, au cœur de la Vieille Ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...