Arrestation d’un Palestinien soupçonné du meurtre d’Ori Ansbacher
Rechercher

Arrestation d’un Palestinien soupçonné du meurtre d’Ori Ansbacher

Le corps d'Ori Ansbacher, 19 ans, a été retrouvé jeudi soir dans le sud de Jérusalem ; La jeune femme a été enterrée vendredi à Tekoa

Des Israéliens allument des bougies à la mémoire d'Ori Ansbacher, 19 ans, sur la place Sion à Jérusalem, le 9 février 2019. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Des Israéliens allument des bougies à la mémoire d'Ori Ansbacher, 19 ans, sur la place Sion à Jérusalem, le 9 février 2019. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Un Palestinien soupçonné d’avoir tué une jeune Israélienne a été arrêté lors d’une opération menée à Ramallah, en Cisjordanie, a annoncé samedi un porte-parole de la police israélienne.

Le corps d’Ori Ansbacher, 19 ans, avait été retrouvé jeudi soir dans le sud de Jérusalem, dans un secteur à la limite de la Cisjordanie.

Le service israélien de sécurité intérieure, le Shin Bet, a révélé dans un communiqué l’identité du principal suspect de ce meurtre : Arafat Irfaiya âgé de 29 ans.

Selon le Shin Bet, le suspect, qui habitait à Hébron, en Cisjordanie, était en route pour Beit Jalah, une localité palestinienne proche de Jérusalem. En chemin, il a repéré sa victime, puis l’a attaquée et l’a tuée, a ajouté le Shin Bet sans donner plus de détails.

Ori Ansbacher (Autorisation)

« L’interrogatoire du suspect est en cours et porte notamment sur les motivations de ce meurtre », a-t-il ajouté.

Des centaines de personnes se sont rendues vendredi aux funérailles d’Ori Ansbacher. L’inhumation a eu lieu au sein de l’implantation de Tekoa, en Cisjordanie, là où vivait la jeune fille.

« Personnellement et au nom de tous les Israéliens, je voudrais remercier les forces de sécurité d’avoir capturé le méprisable terroriste qui a assassiné Ori Ansbacher. […] Nous ne cesserons pas notre lutte sans compromis contre le terrorisme. Nous rechercherons les coupables et leurs collaborateurs jusqu’à ce que nous les trouvions et les punirons. […] Ce soir également, nous adressons nos prières de consolation à la famille Ansbacher et à l’ensemble de la communauté de Tekoa pour la lumière étincelante qui s’éteint à cause d’une main vile et du grand vide que laisse Ori – un cœur bon et un esprit généreux – derrière elle. Que sa mémoire soit une bénédiction, » a déclaré le président israélien, Reuven Rivlin.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a félicité dans un communiqué la police et le Shin Bet pour la rapidité avec laquelle ils ont « arrêté cet odieux assassin ».

« Israël a le bras long et frappe tous ceux qui nous agressent », a déclaré le Premier ministre.

L’ambassadeur israélien à l’ONU Danny Danon lors d’une conférence anti-BDS au siège des Nations Unies à New York, le 17 novembre 2016. (Crédit : Harel Rintzler)

L’ambassadeur d’Israël aux Nations unies Danny Danon a accusé dans un communiqué l’Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas et siégeant à Ramallah, d’avoir joué un rôle dans ce meurtre.

« L’Autorité palestinienne poursuit sa politique de paiement des salaires des terroristes (…) et une jeune fille de 19 ans a été brutalement assassinée en Israël », a affirmé l’ambassadeur en faisant allusion aux salaires accordés aux terroristes palestiniens et à leurs proches.

M. Danon a également appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à condamner « ce meurtre barbare » et à « agir fermement contre la culture de la terreur de l’Autorité palestinienne ».

Des Israéliens allument des bougies en mémoire d’Ori Ansbacher, 19 ans, sur la place Rabin, à Tel Aviv, le 9 février 2019. La jeune femme a été retrouvée morte deux nuits auparavant, à Ein Yael, dans la banlieue de Jérusalem, après avoir été assassinée par un Palestinien. (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...