Arrestation d’un soldat en congé, filmé mettant le feu à un champ palestinien
Rechercher

Arrestation d’un soldat en congé, filmé mettant le feu à un champ palestinien

Le militaire originaire d'une implantation sensible de Cisjordanie a d'ores et déjà été suspendu de son unité de combat

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Capture d'écran d'une vidéo qui montrerait un soldat israélien en permission mettant le feu à un champ palestinien dans le nord de la Cisjordanie, le 17 mai 2019 (Capture d'écran : BTselem)
Capture d'écran d'une vidéo qui montrerait un soldat israélien en permission mettant le feu à un champ palestinien dans le nord de la Cisjordanie, le 17 mai 2019 (Capture d'écran : BTselem)

La police a arrêté un soldat d’une unité de combat qui a été filmé, le mois dernier, alors qu’il était en permission, en train de mettre le feu à un champ palestinien du nord de la Cisjordanie.

La police a fait savoir dans un communiqué, mardi, qu’elle avait ouvert une enquête sur cet incendie volontaire présumé, en collaboration avec la police militaire de Tsahal.

« Dans le cadre de cette enquête, des mesures d’investigation ont été mises en oeuvre avant cette arrestation et, la nuit dernière, le soldat qui s’est rendu coupable de cette mise à feu volontaire présumée a été arrêté alors qu’il était sous le coup d’une mise à pied [de l’armée] », a annoncé la police dans un communiqué.

« Le suspect est interrogé en ce moment-même et l’enquête continue », a dit la police.

L’armée israélienne avait initialement attribué la responsabilité des incendies du 17 mai qui s’étaient déclarés dans un champ aux abords du village palestinien de Burin, au sud de Naplouse, à des Palestiniens du secteur. Quelques jours plus tard, le groupe de défense des droits BTselem avait diffusé des images d’un homme armé d’un fusil Tavor – qui est utilisé dans l’armée – dans un champ en train d’allumer un feu de broussailles.

Un incendie apparemment allumé par un habitant israélien d’implantation aux abords du village palestinien de Burin, dans le nord de la Cisjordanie, le 17 mai 2019 (Crédit : BTselem)

Suite à la diffusion de la vidéo, les militaires avaient reconnu qu’au moins certains incendies avaient été allumés par des habitants d’implantation israéliennes.

La semaine dernière, Tsahal a fait savoir que le soldat avait été suspendu de son poste dans une unité de combat.

Selon la police, la vidéo transmise par BTselem a été une preuve déterminante dans l’arrestation du soldat.

« La police a ouvert l’enquête sur l’incendie volontaire de ces sous-bois après que les contenus réunis lors des investigations, et notamment la vidéo, ont été transmis à la police par la police militaire il y a plusieurs jours », ont indiqué les enquêteurs.

« Le suspect semble être filmé, sur ces images, en train de mettre le feu au champ », ont-ils ajouté.

Selon la chaîne publique Kan, l’auteur des faits, qui vit dans le nord de la Cisjordanie, avait été arrêté avant d’intégrer l’armée pour avoir utilisé un pistolet à air comprimé contre un taxi palestinien.

L’implantation voisine de Yitzhar et les avant-postes environnants sont considérés comme l’épicentre des violences commises par les habitants d’implantation et ils ont été souvent reliés à des attaques perpétrées contre les Palestiniens et leurs biens, comme cela avait été le cas à Urif, au mois d’avril, ainsi qu’à des affrontements avec les forces de sécurité israéliennes.

La semaine dernière, la police a arrêté un adolescent israélien soupçonné d’avoir jeté des pierres, agressé des agents et endommagé leurs véhicules au cours d’une altercation survenue aux abords de cette implantation sensible. Selon les forces de l’ordre, il faisait partie des dizaines d’Israéliens masqués qui avaient attaqué leur convoi, obligeant les forces de sécurité à demander des renforts.

Jacob Magid a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...