Rechercher

Arrivée du nouvel ambassadeur américain en Israël

Thomas Nides prend ses fonctions après près de 10 mois sans envoyé américain, alors que les désaccords avec Israël persistent sur le consulat de Jérusalem et l'Iran

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le nouvel envoyé des États-Unis en Israël, Tom Nides (à droite), en compagnie de Gil Haskel, chef du protocole du ministère des Affaires étrangères (Crédit : David Azagury/ Ambassade des États-Unis à Jérusalem).
Le nouvel envoyé des États-Unis en Israël, Tom Nides (à droite), en compagnie de Gil Haskel, chef du protocole du ministère des Affaires étrangères (Crédit : David Azagury/ Ambassade des États-Unis à Jérusalem).

Le nouvel ambassadeur des États-Unis en Israël, Thomas Nides, a atterri lundi matin à l’aéroport Ben Gurion, puis s’est rendu à son nouveau domicile à Jérusalem pour trois jours de quarantaine – conformément aux nouvelles réglementations visant à freiner la propagation de la variante Omicron du coronavirus.

Dans une vidéo enregistrée quelques heures après son atterrissage, M. Nides a évoqué son premier voyage en Israël, alors qu’il avait 15 ans, le qualifiant de « rêve devenu réalité ».

« Les liens entre nos deux pays, comme l’a dit le président [Joe] Biden, sont incassables », a poursuivi Nides. « Il n’y a pas de plus grand privilège que ce qu’on m’a demandé de faire, de représenter les États-Unis d’Amérique auprès de l’État d’Israël. »

M. Nides a été reçu à l’aéroport par le chef de mission adjoint de l’ambassade des États-Unis, Jonathan Shrier, et par Gil Haskel, chef du protocole du ministère des Affaires Etrangères.

Shrier a signé un certificat de transfert d’autorité au nouvel envoyé.

M. Nides, ancien secrétaire d’État adjoint et militant de longue date du parti démocrate, a été confirmé au début du mois après que des républicains du Sénat ont temporairement bloqué le processus de nomination.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...