Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Attaque de Maale Adumim : La victime grièvement blessée a été opérée et est stable

Le terroriste venait d'avoir été raccompagné chez lui pour s'armer par un survivant d'une attaque de 2016 ; son père aurait supplié le centre communautaire où il travaillait d'embaucher aussi son fils

La police sur les lieux d'un attentat terroriste dans l'implantation de Maale Adumim, à l'extérieur de Jérusalem, le 1er août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
La police sur les lieux d'un attentat terroriste dans l'implantation de Maale Adumim, à l'extérieur de Jérusalem, le 1er août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Cinq des six Israéliens blessés lors d’une attaque terroriste dans l’implantation de Maale Adumim en Cisjordanie mardi sont toujours hospitalisés depuis mercredi matin, dont un dans un état grave qui a subi une intervention chirurgicale pendant la nuit.

Selon les forces de l’ordre, le terroriste palestinien a ouvert le feu sur un groupe de personnes, dont des clients d’un fast-food, blessant six personnes sur une place située à l’extérieur d’un grand centre commercial de l’implantation. Il a été abattu par un policier qui n’était pas en service, alors qu’il tentait de fuir les lieux.

La victime grièvement blessée a été opérée dans la nuit de mardi à mercredi et reste dans un état grave mais stable, a indiqué l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem dans un communiqué mercredi.

Une autre victime est dans un état modéré mais stable et reste hospitalisée pour être soignée, tandis qu’une victime légèrement blessée est sortie de l’hôpital mardi soir, selon le communiqué.

Les trois autres blessés de l’attentat, dont un adolescent de 14 ans, sont dans un état léger à modéré à l’hôpital Hadassah Mont Scopus.

Le terroriste a été identifié par l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet comme étant Mohannad Muhammad Suleiman al-Mazraa, âgé de 20 ans et originaire de la ville voisine d’al-Azariya en Cisjordanie.

Le Shin Bet a déclaré qu’al-Mazraa, qui travaillait comme agent d’entretien dans un centre communautaire local à Maale Adumim, avait un permis de travail dans les implantations de Cisjordanie, mais pas du côté israélien de la Ligne verte.

Dans un enregistrement non vérifié circulant sur les réseaux sociaux palestiniens et attribué à al-Mazraa, ce dernier affirme n’être affilié à aucune faction terroriste.

Le père du terroriste, qui travaillait également dans le centre communautaire, les avait suppliés d’embaucher son fils, selon un article du site d’information Ynet.

Al-Mazraa s’est plaint qu’il se sentait malade mardi et a été raccompagné par une bénévole du centre, Tzvika Cohen, à al-Azariya, où il s’est armé. Il est ensuite retourné dans l’implantation pour commettre l’attentat.

Cohen, qui avait survécu à une attaque terroriste à la hache alors qu’il gardait un centre commercial dans l’implantation en 2016, a déclaré à Ynet qu’il n’avait aucune idée que son passager avait l’intention de mener une attaque.

« Deux heures plus tard, j’étais à côté du restaurant de hamburgers et j’ai entendu des coups de feu, et après un court instant, il est devenu clair pour moi que c’était l’employé que j’avais raccompagné », a-t-il déclaré.

« Cela m’a immédiatement rappelé tous les moments de l’attaque terroriste au cours de laquelle j’avais été blessé. C’était très traumatisant. Je n’arrête pas de pleurer. Je ne sais pas ce qui se serait passé, s’il avait sorti un couteau ou un pistolet et m’avait tiré dessus, encore une fois (…). Je ne peux pas croire qu’il était dans ma voiture », a-t-il ajouté.

Tzvika Cohen. (Crédit : Facebook)

Des images ont montré le terroriste, vêtu d’un gilet jaune fluorescent, ouvrant le feu sur des personnes depuis des buissons situés derrière un arrêt de bus, puis s’enfuyant sur une route, où il a été abattu par l’agent de la police des frontières.

La police a déclaré que l’agent, qui allait se faire couper les cheveux dans un salon de coiffure voisin, a entendu des coups de feu et des cris. Il s’est précipité sur les lieux pour rechercher le terroriste, qui s’était enfui.

S’adressant à la Douzième chaîne, le policier des frontières, non identifié et qui n’était pas en service, a déclaré qu’il était arrivé au salon de coiffure lorsqu’il a entendu des coups de feu et vu des gens courir. Il s’est précipité sur les lieux et a vu l’agresseur.

« Au début, je n’étais pas sûr qu’il s’agissait du terroriste, mais j’ai chargé mon arme et je l’ai sommé de s’arrêter. Il ne s’est pas arrêté et a commencé à me tirer dessus », a déclaré le policier, ajoutant qu’il avait rapidement riposté et neutralisé l’agresseur.

Le terroriste aurait enregistré son « testament » sous la forme d’une note vocale de 95 secondes avant de commettre l’attentat.

Dans le fichier audio, dont l’origine n’a pu être vérifiée de manière indépendante, l’homme cite plusieurs versets du Coran et hadith (paroles du prophète Mahomet), affirmant que s’il meurt « au nom d’Allah » et que les Israéliens s’emparent de son corps, « cela n’aura pas d’importance ». Il a exigé qu’au moment de son enterrement, aucune cérémonie funéraire ne soit organisée et qu’aucun nom ne soit gravé sur sa pierre tombale.

L’officier de la police des frontières qui a abattu un terroriste, aux côtés du chef de la police israélienne Kobi Shabtaï, à gauche, à Maale Adumim, le 1er août 2023. (Crédit : Police israélienne)

Tôt mercredi matin, des milliers de Juifs, dont plusieurs députés et ministres de la coalition d’extrême-droite, ont prié pour le rétablissement des victimes en se rendant sur le site de la Tombe de Joseph, près de Naplouse. Les médias palestiniens ont fait état de quelques affrontements entre des Palestiniens et des militaires au cours de la visite.

Mardi, le maire-adjoint de Maale Adumim a déclaré que l’implantation de Cisjordanie interdirait l’accès aux employés palestiniens jusqu’à nouvel ordre, à la suite de l’attentat terroriste.

Quelques heures après l’attaque, un Palestinien a tenté de poignarder des soldats israéliens dans le sud de la Cisjordanie, avant d’être abattu, selon l’armée.

Après l’attaque de Maale Adumim, un groupe de jeunes est monté dans des bus de l’implantation vers Jérusalem et a crié des slogans racistes, notamment « Mort aux Arabes », à l’adresse des chauffeurs de bus, dont beaucoup sont arabes.

Les chauffeurs ont arrêté les bus sur le bord de la route, et les jeunes sont descendus et ont jeté des objets sur les véhicules. La police a ouvert une enquête sur l’incident, a rapporté le site d’information Ynet.

Le Département d’Etat américain a publié un communiqué « condamnant catégoriquement » l’attaque terroriste de Maale Adumim, ajoutant qu’il était « profondément préoccupé par la montée de la violence en Cisjordanie ces derniers mois et qu’il condamnait tous les actes de violence ».

Les tensions sont restées vives en Cisjordanie, l’armée menant des raids quasi-quotidiens dans le contexte d’une série d’attentats terroristes palestiniens meurtriers en Israël et en Cisjordanie, qui ont fait 27 morts depuis le début de l’année.

Selon le Times of Israel, 162 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours de cette période – la plupart d’entre eux au cours d’affrontements avec les forces de sécurité ou lors d’attaques, mais certains étaient des civils non impliqués et d’autres ont été tués dans des circonstances peu claires.

Emanuel Fabian, Gianluca Pacchiani et Jacob Magid ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.