Rechercher

Audience privée entre le pape François et le Congrès juif mondial

"Attaquer des juifs c’est de l’antisémitisme, mais une attaque contre l’État d’Israël est aussi de l’antisémitisme", a déclaré le pontife

Le pape François et les membres du Congrès juif mondial (Crédit : Congrès juif mondial)
Le pape François et les membres du Congrès juif mondial (Crédit : Congrès juif mondial)

A l’occasion du cinquantième anniversaire de la déclaration Nostra Aetate, le pape François a reçu plus de 100 leaders du Congrès juif mondial mercredi et a émis une forte condamnation contre l’antisémitisme.

Durant une audiance privée avec le président du Congrès juif mondial, Ronald S. Lauder mercredi matin, le pontife a été catégorique concernant les attaques contre Israël qui représentent une forme d’antisémitisme.

« Attaquer des juifs c’est de l’antisémitisme, mais une attaque contre l’État d’Israël est aussi de l’antisémitisme. Il y a peut être des désaccords politiques entre les gouvernements sur des enjeux politiques, mais l’État d’Israël a tous les droits d’exister en sécurité et en prospérité, » a déclaré le pape François à Ronald S. Lauder accompagné de sa délégation.

Lauder a loué le pape pour son message puissant et a dit que les relations entre les deux religions étaient plus fortes qu’elles ne l’avaient jamais été. 

« Pape François ne fait pas seulement des déclarations. Il inspire les gens avec sa chaleur et sa compassion. Il est un soutien clair et non-équivoque pour le peuple juif ce qui est déterminant pour nous, » a-t-il ajouté.

Près de 150 délégués du Congrès juif mondial étaient présents lors de l’audience publique du pape François.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...