Augmentation du prix des produits frais en Israël
Rechercher

Augmentation du prix des produits frais en Israël

Le ministre de l'Agriculture a été vivement critiqué pour son manque d'anticipation

Des fruits frais dans les étalages du marché Mahane Yehuda (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des fruits frais dans les étalages du marché Mahane Yehuda (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Israël connaît une augmentation des prix des produits frais plus particulièrement des fruits et légumes.

Les prix continuent d’augmenter depuis mercredi matin ce qui poursuit la tendance constatée avant les fêtes de Rosh Hashana, rapporte le site Globes.

Le prix des concombres a doublé depuis le début du mois de septembre s’élevant à plus de 8 shekels le kilo en vente en gros.

Le prix des tomates, des poivrons rouges et des courgettes ont également connu une forte hausse.

Ces légumes constituant la base de l’alimentation israélienne, la politique du ministre de l’Agriculture, Uri Ariel, a beaucoup été critiquée.

Uri Ariel a ainsi déclaré que le ministère de l’Agriculture prendrait des mesures pour importer des légumes d’Europe afin de faire baisser les prix sur le marché avant les fêtes du nouvel an juif.

Cette annonce est intervenue seulement quatre jours avant les fêtes. Cela n’a pas pu être pris en compte, l’importation de fruits et légumes de Turquie ou des Pays-Bas prenant au moins deux semaines.

Selon le PDG de Shaft, un distributeur de fruits et légumes, le comportement du ministre de l’Agriculture constitue un réel manque de professionnalisme. Ce dernier aurait du anticiper le problème pour deux raisons : la chaleur et l’approche des fêtes qui est systématiquement synonyme d’’une hausse des prix.

L’importation de produits frais d’autres pays aurait ainsi du débuter plus tôt dans le mois de septembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...