Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Auschwitz juge « déplacé » le stand de glaces installé près de la « Porte de la Mort »

L'étal de couleur rose s'est installé à 200 mètres de l'entrée du funeste camp où les nazis ont assassiné 1,1 million de Juifs

Des visiteurs, dans ce qui fut le camp de concentration nazi d’Auschwitz, suite à la marche annuelle des Vivants, à Oswiecim, en Pologne, le 28 avril 2022. (Crédit : Czarek Sokolowski/AP)
Des visiteurs, dans ce qui fut le camp de concentration nazi d’Auschwitz, suite à la marche annuelle des Vivants, à Oswiecim, en Pologne, le 28 avril 2022. (Crédit : Czarek Sokolowski/AP)

Les organisations commémoratives de Pologne se sont insurgées contre l’ouverture d’un stand de crème glacée à l’entrée du musée, sur le terrain de ce qui fut le camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau.

Le stand, qui arbore le dessin d’un cornet de glace et un logo de couleur rose accompagné des mots « icelove », « gaufres » et « glaces », a ouvert ses portes ce mois-ci à 200 mètres, et bien en vue, de l’emblématique porte en briques d’Auschwitz II, « avec sa double voie ferrée et son mirador », plus connue en Pologne sous le nom de « Porte de la mort ».

Un représentant des autorités locales a déclaré que le stand s’était installé sans autorisation et qu’il serait donc déplacé.

Un porte-parole du musée d’État d’Auschwitz-Birkenau a indiqué, dans un courriel adressé au Times of Israel, que ce stand « témoignait non seulement d’un manque de goût évident, mais aussi d’un profond manque de respect envers un site historique très particulier ».

« Le stand – une sorte de mobile home – se trouve en-dehors de la zone du Mémorial protégée par la loi, ce qui explique que nous n’avons malheureusement aucun moyen de coercition. Nous espérons que les autorités compétentes résoudront ce problème embarrassant », a ajouté le porte-parole.

Dagmar Kopijasz, de la Fondation du site d’Auschwitz-Birkenau, qui commémore la Seconde Guerre mondiale et les sites liés à la Shoah à proximité du musée d’Auschwitz mais hors juridiction du musée, a déclaré au journal Gazeta Krakowska que les riverains étaient « bouleversés parce que c’était affreux ».

Paweł Kobielusz, directeur adjoint du comté de la ville d’Oświęcim, située à proximité du musée, a expliqué au journal que le stand avait été installé sans permis et que les autorités avaient engagé des procédures pour la faire retirer.

Les nazis ont assassiné plus d’1,1 million de Juifs à Auschwitz ainsi que 70 000 Polonais non juifs, 25 000 Roms et quelque 15 000 prisonniers de guerre soviétiques. Bon an mal an, le site attire plus de 2 millions de visiteurs, que le règlement du musée oblige à avoir une tenue appropriée et un comportement respectueux des personnes qui ont trouvé la mort en ces lieux.

Pour autant, il n’est pas rare que des comportements répréhensibles soient rapportés dans l’enceinte du musée d’Auschwitz, allant des visiteurs aux poses provocantes ou des selfies sexuels à l’installation, comme en 2015, de brumisateurs sur pied en été, que certains visiteurs ont jugée inappropriée en souvenir des chambres à gaz que les nazis faisaient passer pour des douches.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.