Rechercher

Bahreïn : Bennett s’entretient avec le prince héritier avant de rencontrer le roi

Le Premier ministre va s'entretenir avec le roi Hamad bin Isa al-Khalifa, il a salué les relations entre les gouvernements des deux pays lors d'une réunion avec des ministres

Le Premier ministre Naftali Bennett aux côtés du prince héritier et Premier ministre du Bahreïn Salman bin Hamad Al Khalifa à son bureau de Manama, le 15 février 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre Naftali Bennett aux côtés du prince héritier et Premier ministre du Bahreïn Salman bin Hamad Al Khalifa à son bureau de Manama, le 15 février 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO)

MANAMA, Bahreïn – Le Premier ministre Naftali Bennett a rencontré, mardi, le Premier ministre du Bahreïn, le prince Salman bin Hamad Al Khalifa, à l’occasion de son voyage historique dans ce petit pays du Golfe – le premier d’un chef de gouvernement israélien.

Bennett devrait s’entretenir dans la journée avec le roi du Bahreïn, Hamad bin Isa Al Khalifa.

A son arrivée au bureau du prince à Manama, il a été accueilli par un orchestre militaire qui a joué l’hymne national israélien, la « Hatikva ».

Bahreïn a normalisé ses liens avec Israël à la fin de l’année 2020 dans le cadre des Accords d’Abraham, une série d’accords conclus entre l’État juif et des nations arabes négociés par Washington. Etendue depuis au Soudan et au Maroc, cette normalisation avait été signée sous le gouvernement de Benjamin Netanyahu, qui n’avait pas effectué de visite officielle aux Emirats ou à Bahreïn. Au pouvoir depuis juin, Bennett a visité les Emirats en décembre.

Le Premier ministre a aussi rencontré le ministre des Affaires étrangères bahreïni, Abdullatif bin Rashid Al Zayani; le ministre du Commerce et du tourisme Zayed bin Rashid Al Zayani et le ministre des Transports et des Télécommunications, Kamal bin Ahmed Mohammed.

Selon un communiqué du bureau du Premier ministre, les deux hommes ont parlé de partenariats et d’idées variées liées à l’économie, à la technologie et à l’innovation. Ils ont évoqué également, entre autres, les avantages géographiques des deux pays qui pourraient permettre d’améliorer le transport des produits entre l’Asie et l’Europe.

Ils ont débattu des opportunités à offrir aux entrepreneurs économiques et aux commerçants Juifs et musulmans, a continué le communiqué.

Bennett a salué les relations établies entre les ministres du gouvernement israélien et leurs homologues du Bahreïn.

« Merci, mes amis, pour cet accueil si chaleureux et si généreux », a-t-il déclaré au début de la rencontre.

Le Premier ministre Naftali Bennett, au centre, avec les ministres bahreïnis à Manama, le 15 février 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO)

« C’est la toute première visite d’un Premier ministre israélien à Bahreïn mais cette visite n’est pas pour autant seulement un symbole », a-t-il continué. « Mon objectif, par ce voyage, est de renforcer encore les Accords d’Abraham dans le secteur du commerce, de renforcer nos relations interpersonnelles, de développer les choses sous tous les aspects. Et je suis impatient de vivre le reste de cette journée ».

Bennett devrait prendre la parole devant des étudiants d’universités bahreïnis, présentant son plan de dynamisation des relations entre les deux pays. Il devrait aussi répondre aux questions posées par l’assistance à cette occasion.

Ce voyage survient alors que les négociations entre les puissances mondiales et l’Iran – ennemi commun de l’État juif et de Bahreïn – sont en cours.

Dans un entretien avec un journal bahreïni qui a été publié mardi matin, Bennett a indiqué qu’Israël combattrait l’Iran et ses groupes mandataires dans la région, et que l’État juif viendrait en aide à ses alliés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...