Rechercher

Balad salue le médecin et terroriste tué par les soldats israéliens

Dans un post sur Facebook, le parti nationaliste arabe inclut un poème en hommage à Abdullah Abu Tin, tué par les soldats lofs d'affrontements armés à Jénine

Un post paru sur la page Facebook officielle du parti Balad semble faire l'éloge d'Abdullah Abu, médecin, mort en participant à des affrontements avec les forces israéliennes à Jénine, le 14 octobre 2022. (Capture d'écran/Facebook: used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Un post paru sur la page Facebook officielle du parti Balad semble faire l'éloge d'Abdullah Abu, médecin, mort en participant à des affrontements avec les forces israéliennes à Jénine, le 14 octobre 2022. (Capture d'écran/Facebook: used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Le parti nationaliste arabe Balad a posté un communiqué sur sa page Facebook officielle qui semble rendre hommage à un médecin palestinien tué lors d’affrontements armés avec les soldats israéliens à Jénine, en Cisjordanie.

Dans un post publié vendredi en arabe, le jour des heurts, le parti inclut des citations extraites d’un poème en hommage à la mémoire d’Abdullah Abu Tin : « Qu’Allah te protège, aucun prophète autre que toi n’ayant été vu et entendu », avec la conclusion : « Que Dieu te fasse miséricorde. »

Dans le post apparaît une photo d’Abu Tin.

Selon des sources de sécurité israéliennes, Abu Tin était armé et participait directement aux affrontements opposant les forces israéliennes et des hommes armés palestiniens dans le camp de réfugiés de Jénine.

Annonçant sa mort, le groupe terroriste des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa a affirmé qu’Abu Tin était un de ses combattants, ajoutant qu’il avait perdu la vie « dans des affrontements armés » avec les forces israéliennes « en défendant sa patrie ». Dans le cadre de cette annonce, l’homme apparaissait sur une image, prenant la pose avec cinq fusils d’assaut.

Un compte Telegram qui serait lié à l’organisation terroriste a aussi publié un bref communiqué indiquant qu’Abu Tin était « mort en martyr alors qu’il luttait corps à corps aux côtés des combattants de la résistance ».

Abdallah Abu Tin, médecin et membre déclaré des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, tient plusieurs fusils d’assaut sur une photo non datée qui a circulé sur Internet après sa mort, le 14 octobre 2022. (Crédit : Réseaux sociaux, utilisés conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Le mois dernier, il avait été interdit à Balad de se présenter aux élections générales du mois de novembre, la Commission centrale électorale acceptant une plainte qui déclarait que la faction nationaliste sapait Israël en tant qu’État juif et démocratique.

La Haute cour a depuis renversé cette décision à l’issue d’un appel déposé par Balad, qui peut ainsi entrer dans la course à la Knesset lors du prochain scrutin.

Le chef du parti Balad, le député Sami Abu Shehadeh, assistant à la réunion de la commission centrale électorale au sujet de la disqualification du parti Balad des prochaines élections législatives israéliennes, à la Knesset, à Jérusalem, le 29 septembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Avec à sa tête Sami Abou Shehadeh, Balad avait fait scission, le mois dernier, avec ses anciens partenaires de la Liste arabe unie.

Les sondages prédisent que la faction ne franchira pas le seuil électoral à la Knesset.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...