Baseball : Une médaille susciterait un regain d’intérêt pour ce sport en Israël
Rechercher
JO TOKYO 2020

Baseball : Une médaille susciterait un regain d’intérêt pour ce sport en Israël

L'équipe israélienne de 24 joueurs fera ses débuts à Tokyo jeudi avec un match contre la Corée du Sud et affrontera les États-Unis le lendemain

L'équipe nationale de baseball d'Israël lors d'une séance d'entraînement à Tel Aviv. (Crédit : AP/Ariel Schalit)
L'équipe nationale de baseball d'Israël lors d'une séance d'entraînement à Tel Aviv. (Crédit : AP/Ariel Schalit)

Le succès de l’équipe de baseball israélienne aux Jeux olympiques de cette année pourrait susciter un regain d’intérêt pour ce sport dans le pays, où le baseball est peu présent, ont déclaré plusieurs joueurs avant leurs débuts olympiques cette semaine.

Lors d’une conférence de presse vidéo organisée mardi à Tokyo pour les médias israéliens, les joueurs Tal Erel et Shlomo Lipetz – deux des quatre seuls joueurs de l’équipe de 24 joueurs qui sont nés en Israël – ont déclaré qu’ils aimeraient voir le baseball gagner en popularité dans leur pays.

« L’un de nos espoirs en remportant une médaille est d’accroître la présence de ce sport en Israël », a déclaré Lipetz, notant que le baseball était bien représenté dans les pays qu’Israël affrontera lors du tournoi.

« Si vous prenez l’avion pour la République dominicaine, la Corée du Sud, le Japon ou les États-Unis, tous les quelques kilomètres il y a un terrain de baseball, il y a des ligues, et en Israël il n’y en a pas », a-t-il dit.

Erel a déclaré que le succès de l’équipe aux Jeux olympiques de Tokyo aiderait à « créer plus de terrains et plus d’infrastructures pour que le baseball puisse vraiment se développer en Israël ». Lipetz a déclaré que si le sport commençait à gagner en popularité, « nous pourrons attirer des athlètes d’autres sports vers le baseball, et montrer aux jeunes joueurs qu’il y a un chemin vers le succès, que ce soit à l’université aux États-Unis ou dans les ligues professionnelles ou l’équipe nationale israélienne ».

La journaliste sportive israélienne Maya Ronen, qui est à Tokyo pour la Chaîne sportive israélienne, a déclaré au Times of Israël avant son départ pour le Japon que la plupart des Israéliens ne connaissaient pas le baseball.

Les joueurs de baseball d’Israël pour les Jeux olympiques au centre d’entraînement de printemps de Salt River Fields, le 12 mai 2021, à Scottsdale, en Arizona. (Crédit : AP Photo/Matt York)

« Personne ici ne peut dire qu’il a grandi avec le baseball », a-t-elle déclaré. « Mais je pense qu’il y a une opportunité incroyable de visibilité… s’il y a un succès majeur pour l’équipe, imaginez ce que cela fera pour le baseball en Israël. Cela pourrait provoquer une révolution. »

L’équipe de baseball d’Israël fera ses débuts olympiques jeudi, contre la Corée du Sud. Le lendemain, l’équipe affrontera les Américains, et ces matchs détermineront les rencontres de la semaine prochaine, lorsque les éliminatoires commenceront. L’équipe – composée en grande partie de Juifs américains naturalisés – a connu un parcours digne de Cendrillon jusqu’aux Jeux olympiques, puisqu’elle est l’une des six seules équipes à s’être qualifiées. Cette année, c’est la première fois qu’Israël envoie une équipe de baseball aux Jeux, et la première fois depuis 1976 qu’Israël se qualifie pour un sport d’équipe aux Jeux olympiques.

« Notre excitation est à son comble ici à Tokyo, deux jours avant le premier match. Nous avons eu d’excellents entraînements qui ont vraiment prouvé notre niveau », a déclaré Erel. « Tout comme nous avons fait nos preuves dans le passé, nous sommes prêts à faire nos preuves au plus haut niveau du monde aux Jeux olympiques. »

Peter Kurz, le manager général de l’équipe, a déclaré que les joueurs étaient plus que prêts à entrer sur le terrain.

« Ce n’est pas la première fois que nous participons à une compétition internationale – nous avons participé à plusieurs compétitions jusqu’à présent – et les Jeux olympiques sont essentiellement une grande compétition internationale », a déclaré Kurz.

Les joueurs de baseball d’Israël pour les Jeux olympiques au centre d’entraînement de printemps de Salt River Fields, le 12 mai 2021, à Scottsdale, en Arizona. (Crédit : AP Photo/Matt York)

Et avec six équipes en lice pour trois médailles, Israël a de grandes chances de monter sur le podium pour ses débuts olympiques en baseball.

« Il y a toujours une chance d’obtenir une médaille », a déclaré Kurz. « Nous ne sommes pas venus ici pour traîner avec la délégation israélienne et jouer aux cartes. Nous sommes venus ici pour gagner, et pour obtenir une médaille pour l’État d’Israël. C’est l’objectif, et nous allons l’atteindre. »

Bien qu’Israël soit considéré comme un outsider dans ce tournoi – les paris le placent le plus loin de la médaille d’or –, l’équipe a confiance en ses capacités.

« Nous jouons contre certaines des meilleures équipes du monde », a déclaré en anglais Eric Holtz, l’entraîneur principal de l’équipe, « mais nous nous sentons plutôt confiants. Nous nous sommes préparés et nous avons de grands joueurs de baseball – nous avons fait notre travail dans l’arrière-boutique pour nous préparer, nous avons fait beaucoup de repérage au cours des deux derniers mois, donc nous serons prêts à jouer avec n’importe quelle équipe avec laquelle nous entrons sur le terrain ».

Le moral des joueurs est au beau fixe avant leur premier match aux Jeux.

« Nous sommes prêts et nous savons ce que nous sommes capables de réaliser », a déclaré Erel.

« Les matchs commencent jeudi, et nous nous attendons à une victoire », a ajouté Lipetz. « Je pense que nos chances sont bonnes ; beaucoup de nos coéquipiers ont un parcours international, un parcours professionnel. »

Lipetz a noté qu’en 2017, Israël avait battu l’équipe sud-coréenne lors du World Baseball Classic – « et leur équipe était alors plus forte qu’elle ne l’est maintenant, et notre équipe est meilleure maintenant qu’elle ne l’était alors ».

« Mentalement et physiquement, a-t-il dit, nous sommes sur un pied d’égalité avec la plupart des autres équipes. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...