Bennett désavoue le rabbin qui a qualifié les femmes de « faibles d’esprit »
Rechercher

Bennett désavoue le rabbin qui a qualifié les femmes de « faibles d’esprit »

"Ce n'est pas là ce que croit le judaïsme", a commenté le ministre après que le rabbin Yosef Kelner a affirmé que les femmes manquaient d'aptitudes intellectuelles et spirituelles

Le ministre de l'Education et chef du parti HaBayit HaYehudi Naftali Bennett lors d'une réunion hebdomadaire de sa faction à la Knesset, le 15 janvier 2017 (Crédit :  Miriam Alster/Flash90)
Le ministre de l'Education et chef du parti HaBayit HaYehudi Naftali Bennett lors d'une réunion hebdomadaire de sa faction à la Knesset, le 15 janvier 2017 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministre de l’Education Naftali Bennett, chef du parti nationaliste orthodoxe HaBayit HaYehudi, a rejeté mercredi les propos dénigrants tenus à l’égard des femmes par un rabbin qui s’exprimait devant de futures recrues de l’armée au sein d’une académie pré-militaire prestigieuse.

Dans une vidéo diffusée mardi par la chaîne Hadashot, le rabbin Yosef Kelner qualifie les femmes de « faibles d’esprit » et déclare que celles qui font carrière sont des « gorilles » aux élèves d’une yeshiva de l’implantation d’Eli, en Cisjordanie.

Les commentaires de Kelner sont « intolérables et inappropriés », a déclaré Bennett au cours d’une interview accordée mercredi à la radio Galei Israel.

« L’académie a pris des distances [face aux propos de Kelner] et le rabbin lui-même, à ce que j’ai compris, a présenté ses excuses », a ajouté Bennett. « Je ne suis d’accord ni avec le contenu, ni avec la manière dont les choses ont été dites. Ce n’est pas ce que le sionisme religieux croit, ce n’est pas ce que le judaïsme croit. Toute mon expérience au cours de ma vie me dit exactement le contraire ».

Kelner, durant un cours consacré au mariage et à la famille qui a été filmé l’été dernier, avait également dit à ses élèves que « les femmes ont une aptitude réduite à la spiritualité. Elles ne peuvent accéder qu’à un niveau moyen dans ce domaine. Des femmes spirituelles, cela n’existe pas. C’est tout simplement mensonger. »

 

Peu après la diffusion de cette séquence, Kelner a émis un court communiqué pour s’excuser des propos tenus.

« Je suis désolé d’avoir pu dire ce genre de choses », a-t-il expliqué. « Parfois, une personne échoue. Je ne dirais pas une chose pareille aujourd’hui. C’est entièrement de ma faute. Mes collègues à l’académie sont opposés au fond et à la forme que j’ai emprunté », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...