Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Bilan de l’année scolaire pour les établissements juifs en France

"Dans les zones à forte augmentation de population juive", de nouvelles écoles juives devraient ouvrir, déclare Patrick Petit-Ohayon

Des soldats français armés devant l'entrée de l'école juive  'La Source' à Marseille, le 12 janvier 2016. (Crédit : Boris Horvat/AFP)
Des soldats français armés devant l'entrée de l'école juive 'La Source' à Marseille, le 12 janvier 2016. (Crédit : Boris Horvat/AFP)

Patrick Petit-Ohayon, directeur de l’Action scolaire du FSJU (Fonds Social Juif Unifié), fait le bilan d’une année scolaire qui fut synonyme de nouveaux défis au regard de la situation actuelle de la communauté juive française.

Selon ce dernier, le bilan reste positif sur la globalité de l’année, rapporte Actualité juive.

Concernant la sécurité des établissements scolaires juifs, Patrick Petit-Ohayon souligne que l’Etat a pris ses dispositions pour les protéger et redonner confiance à la communauté juive. De son côté, le SPCJ a pris des mesures de protection en sensibilisant le personnelle scolaire, directeurs et enseignants, mais aussi en intervenant auprès des parents et des élèves.

Les militaires ont protégé les établissements durant toute l’année scolaire, bien que Patrick Petit-Ohayon explique ne pas savoir quelle sera la situation à la rentrée en septembre prochain.

Les établissements scolaires juifs ont accueilli de nouveaux élèves venant d’écoles publiques, ce qui constitue également un défi. Cet accueil oblige les établissements à développer des mesures d’intégration notamment dans l’enseignement des études juives. L’arrivée de nouveaux élèves des établissements publics ne s’est pas traduite pas une augmentation des effectifs globaux.

Si 1 000 élèves ont rejoint l’enseignement privée juif, 1 600 en sont sortis, rapporte Patrick Petit-Ohayon. Phénomène qui se justifie, entre autres, par le départ de familles en Israël, qui font le choix de l’alyah.

D’autre part, le directeur de l’Action scolaire du FSJU indique que les écoles juives tentent de s’adapter en fonction de la répartition de la communauté juive sur le territoire national. Ainsi, certaines institutions en intègrent d’autres ou déménagent. Patrick Petit-Ohayon indique l’importance d’analyser les situations des établissements de façon individuelle.

« Dans les zones à forte augmentation de population juive », de nouvelles écoles juives devraient ouvrir leurs portes, a déclaré Patrick Petit-Ohayon à Actualité juive, notamment dans l’ouest parisien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.