Blessé au pied par le verre brisé, un marié obtient des dommages et intérêts
Rechercher

Blessé au pied par le verre brisé, un marié obtient des dommages et intérêts

Un tribunal de Tel Aviv estime que la salle de mariage a mis à disposition un verre "exceptionnellement épais" qui a pénétré la chaussure du marié

Marié brisant le verre lors d'un mariage juif. (Photo : PavlovskiJenya/iStock by Getty)
Marié brisant le verre lors d'un mariage juif. (Photo : PavlovskiJenya/iStock by Getty)

Un tribunal de Tel Aviv a accordé 7 000 euros (30 000 shekels) de dommages et intérêt à un marié qui s’était blessé au pied en tentant de briser le verre rituel lors de sa cérémonie de mariage.

L’homme, dont le nom n’est pas mentionné, avait piétiné le verre, comme c’est de coutume durant la cérémonie. Les cris de célébration avaient alors couvert ses cris de douleur poussés quand un bout de verre avait pénétré sa chaussure et lui avait entaillé le pied.

Ce rituel juif consistant à briser du verre lors des mariages vise à souligner que la joie doit toujours être modérée et se souvenir de la destruction des anciens temples juifs, même dans les moments les plus joyeux.

L’homme avait attaqué en justice la salle organisatrice du mariage, affirmant que la salle lui avait fourni un verre « exceptionnellement épais ». Il lui reprochait également de ne pas disposer de kit de premier secours, ce qui l’avait obligé à utiliser des serviettes humides et a confectionner un pansement de fortune pour son pied.

La salle avait rétorqué qu’elle avait donné le verre à un des invités sans savoir à quoi il servirait.

Le juge du tribunal de district de Tel Aviv, Yaron Bashan, a rejeté les arguments de la défense, indiquant que le verre allait de tout évidence être utilisé pour la cérémonie, rapporte Hadashot TV.

Il a accordé 7 000 euros au marié — dont 6 000 de dommages et intérêts et 1 000 en remboursement de ses frais de justice.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...