Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

Blinken: « l’équivalence honteuse entre le Hamas et les dirigeants d’Israël » complique les négociations

Le chef de la diplomatie américaine a salué les "efforts considérables" déployés par les médiateurs égyptien et qatari en vue d'une trêve, qu'il juge toujours possible

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'adressant à la presse devant un camion transportant de l'aide humanitaire destinée à Gaza, à l'Organisation caritative hachémite jordanienne, à Amman, le 30 avril 2024. (Crédit : Evelyn Hockstein/AFP)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'adressant à la presse devant un camion transportant de l'aide humanitaire destinée à Gaza, à l'Organisation caritative hachémite jordanienne, à Amman, le 30 avril 2024. (Crédit : Evelyn Hockstein/AFP)

Antony Blinken a estimé mardi encore « possible » un accord de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas à Gaza tout en jugeant que la décision du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) de réclamer des mandats d’arrêt à l’encontre de dirigeants israéliens « compliquaient » ces efforts.

« Je pense que nous avons été très, très proches à deux reprises », a affirmé le chef de la diplomatie américaine lors d’une audition parlementaire, saluant les « efforts considérables » déployés par les médiateurs égyptien et qatari.

« Nous y travaillons chaque jour. Je pense qu’il y a encore une possibilité », a-t-il ajouté.

« Mais elle est remise en question par un certain nombre d’événements, et je dois dire que la décision extrêmement malavisée prise hier par le procureur de la CPI – l’équivalence honteuse entre le Hamas et les dirigeants d’Israël -, je pense que cela ne fait que compliquer les perspectives de conclure un tel accord », a affirmé M. Blinken.

L’audition devant la commission des Affaires étrangères du Sénat a été perturbée par des manifestants contre la guerre à Gaza, qui ont crié : « Boucher » ou « Blinken est un criminel de guerre ».

Ils ont immédiatement été escortés hors de la salle par la sécurité.

Le procureur de la CPI, Karim Khan, a annoncé lundi avoir réclamé des mandats d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant pour des crimes tels que « le fait d’affamer délibérément des civils », « homicide intentionnel » et « extermination et/ou meurtre » en lien avec l’opération israélienne à Gaza.

Le procureur de la CPI a aussi demandé des mandats contre trois hauts responsables du Hamas – Ismaïl Haniyeh, Mohammed Deif et Yahya Sinwar – pour notamment « l’extermination », « le viol et d’autres formes de violence sexuelle » et « la prise d’otages en tant que crime de guerre » liés à l’attaque du mouvement islamiste le 7 octobre en Israël.

Le président américain Joe Biden a jugé lundi « scandaleuse » la demande de mandats d’arrêt contre des dirigeants israéliens et balayé l’accusation de « génocide » pour l’offensive à Gaza.

Le gouvernement américain s’est cependant abstenu de menacer la CPI de sanctions, comme l’avait fait Donald Trump lorsqu’il était président à l’encontre d’une procureure de la Cour.

Interrogé par un sénateur à ce sujet, M. Blinken a répondu que l’administration Biden examinait une « réponse appropriée » à la CPI.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.