Rechercher

Boom du tourisme : Israël va construire 8 000 chambres d’hôtel de plus d’ici 2023

Le taux d’occupation des hôtels revient progressivement à celui d’avant la pandémie, avec une forte présence des touristes israéliens

Une femme flotte dans la mer Morte, à Ein Bokek.  (Crédit : Subbotsky via iStock par Getty Images)
Une femme flotte dans la mer Morte, à Ein Bokek. (Crédit : Subbotsky via iStock par Getty Images)

Le ministère israélien du Tourisme s’est engagé à construire 4 500 chambres d’hôtel cette année et 4 000 autres, l’an prochain, signe du retour des touristes et de la reprise d’un secteur fortement touché par la pandémie.

Par comparaison, 5 000 chambres avaient été mises sur le marché dans les cinq années précédant l’épidémie de COVID-19, selon les estimations.

Le ministère a annoncé cette semaine son intention d’accélérer le mouvement et d’offrir de nouveaux gîtes (grâce à l’extension d’hôtels déjà exploités et à la création de nouveaux hôtels) afin de relancer la concurrence et d’abaisser le coût des séjours en Israël.

« Disposer de plus de chambres nous permettra d’accueillir plus de touristes, ce qui apportera des devises à l’économie. Le succès de la vente de terrains [destinés à l’industrie hôtelière] est de bon augure en ce qui concerne l’objectif à atteindre qui a été fixé dans le secteur du tourisme en Israël, à savoir accueillir 10 millions de touristes par an d’ici 2030. Nous continuerons d’encourager et de faciliter la création d’infrastructures d’hébergement touristique en Israël en éliminant au maximum les obstacles à cette activité », a déclaré le ministre du Tourisme, Yoel Razvozov.

Des appels d’offres en faveur de la promotion hôtelière ont été lancés à Ashkelon, Kiryat Shmona, Kiryat Motzkin et Katzrin.

Ces appels d’offres relèvent de programmes qui avaient été définis pour l’année 2022 – des programmes dont l’objectif cumulé est de créer 770 nouvelles chambres dans le nord du pays, 2 100 dans le sud et 1 650 chambres autour de la mer Morte.

Le ministère du Tourisme s’est réjoui de l’augmentation spectaculaire du nombre de réponses à chaque appel d’offres, suggérant que les entrepreneurs immobiliers y voyaient d’excellentes opportunités commerciales.

Le nombre de touristes n’est pas encore revenu au niveau d’avant 2019, mais le nombre des séjours hôteliers augmente régulièrement depuis le début de l’année.

Selon le Bureau central des statistiques (CBS), 17,1 millions de nuitées d’hôtel ont été enregistrées entre le mois de janvier et le mois de septembre de cette année, contre 19,5 millions durant la même période en 2019.

Globalement, le taux d’occupation des hôtels est estimé à 61 % cette année, contre 70 % au cours des neuf premiers mois de 2019. Le marché de Jérusalem est toujours le plus affecté (avec un taux d’occupation de 53 %), alors que le nord est devenu la région la plus populaire avec un taux d’occupation de l’ordre de 69 %.

Le plus grand changement concerne la répartition entre touristes étrangers et touristes israéliens. Les premiers représentaient 45 % du total des séjours en 2019. En 2022, 72 % des nuitées d’hôtel concernent des Israéliens.

Depuis la réouverture du ciel israélien aux touristes étrangers au mois de mars dernier, les touristes étrangers affluent et il n’est pas impossible que le nombre de nuitées d’hôtel atteigne, d’ici la fin de l’année, un niveau comparable à celui d’avant la pandémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...