Boycott par le ministre des Transports d’un groupe de sécurité routière
Rechercher

Boycott par le ministre des Transports d’un groupe de sécurité routière

Yisrael Katz a été blâmé en raison de son absence lors d'une conférence. En réponse, ce dernier a dénoncé l'organisation Or Yarok 'politique' et ses 'fausses données'

Yisrael Katz, ministre des Transports, pendant une conférence de presse dans son ministère, à Jérusalem, le 14 mars 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yisrael Katz, ministre des Transports, pendant une conférence de presse dans son ministère, à Jérusalem, le 14 mars 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Transports Yisrael Katz a annoncé mardi qu’il romprait tous les liens avec Or Yarok après qu’un conflit de calendrier a entraîné de vives critiques de l’organisation de la part de la sécurité routière.

Katz a expliqué à la radio militaire que l’organisation Or Yarok était devenue « une entité politique de toutes les manière possibles dont le rôle est d’attaquer le gouvernement et le ministère des Transports en particulier ».

Katz, dans la matinée de mardi, devait se rendre à une conférence consacrée à la sécurité routière et parrainée par Or Yarok, mais a annulé son apparition suite à un conflit de calendrier.

Au cours de la conférence, le fondateur d’Or Yarok, Avi Naor, a publiquement noté l’absence de Katz, disant aux participants qu’une très grande partie de ses propos serait dirigée contre le ministre des Transports, et ajoutant qu’il avait « la certitude que ses paroles arriveront jusqu’à lui d’une manière ou d’une autre ».

Katz a riposté à ce léger affront à la station de radio en affirmant qu’il avait informé l’organisation qu’il ne pourrait pas être présent à cette conférence en raison d’un problème de calendrier.

Le fondateur et président de “Or Yarok” Avi Naor s'exprime durant la conférence de l'organisation à l'Avenue Conference Center de Shoham le 28 mars 2017 (Crédit : Roy Alima/Flash90)
Le fondateur et président de “Or Yarok” Avi Naor s’exprime durant la conférence de l’organisation à l’Avenue Conference Center de Shoham le 28 mars 2017 (Crédit : Roy Alima/Flash90)

« Je n’ai aucune intention de travailler avec Or Yarok… Le ministère des Transports aux côtés de l’Autorité nationale chargée de la sécurité routière continuera à oeuvrer pour promouvoir la sécurité sur les routes et empêcher les accidents », a-t-il dit.

Katz a par ailleurs accusé l’organisation à but non-lucratif de travailler activement à saper l’autorité du ministère en « utilisant de fausses données et en ignorant complètement les fait tout en coopérant avec des entreprises qui ont des droits acquis ».

L’Association Or Yarok pour une sécurité améliorée a de manière répétée critiqué le gouvernement qui échoue, selon lui, à faire baisser le taux de mortalité sur les routes – qui ne cesse d’augmenter ces dernières années.

Le rapport annuel du contrôleur d’état de 2016 a noté une hausse nette du nombre d’accidents mortels depuis 2012, ce qui rend les routes israéliennes parmi les plus meurtrières en comparaison avec la majorité des pays de l’OCDE.

Le rapport soulignait de « nombreuses fautes » dans les efforts livrés pour renverser cette tendance de la part des forces de l’ordre, de l’Autorité nationale en charge de la sécurité routière, du ministère des Transports et de celui de l’Education.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...