Ces jeunes et vieux Gazaouis qui fréquentent le camp d’été du Hamas
Rechercher

Ces jeunes et vieux Gazaouis qui fréquentent le camp d’été du Hamas

Les Brigades Ezzedine al-Qassam offrent une formation militaire à 25 000 habitants de la bande de Gaza

Des jeunes Palestiniens au camp d'été de  Khan Yunis, le 5 août 2015. (Crédit : Abed Rahim Khatib/ Flash90)
Des jeunes Palestiniens au camp d'été de Khan Yunis, le 5 août 2015. (Crédit : Abed Rahim Khatib/ Flash90)

En fin de semaine dernière, de jeunes Palestiniens, dont beaucoup de mineurs, et des habitants âgés de Gaza sont sortis « diplômés » de ce que le Hamas appelle un « camp d’été » dans l’enclave palestinienne.

Dans le camp, les jeunes ont appris divers talents : flâner de façon dissimulée entre les immeubles ou lancer des missiles tirés à l’épaule.

Selon l’AFP, pendant les semaines d’apprentissages, environ 25 000 Palestiniens ont participé à la formation de combat. Les plus jeunes ne sont âgés que de 15 ans alors que les vétérans étaient âgés de 60 ans.

« Le but de ces camps d’entraînement militaire est de former l’avant-garde pour la libération – spirituelle, intellectuelle et physique – afin d’être prêts et en mesure de jouer son rôle », a expliqué un communiqué rédigé par les Brigades Ezzedine al-Qassam, l’aile militaire du Hamas fin juillet, à l’ouverture du camp.

Les participants ont passé deux semaines à être « formés aux techniques militaires en tirant à balles réelles » ainsi qu’aux techniques de premiers secours et de sauvetage ».

Le Hamas organise depuis longtemps des camps d’été consacrés au sport et à l’étude du Coran à Gaza pendant l’hiver, mais les brigades al-Qassam ont initié ce nouveau type de camp, donnant une formation militaire pour les jeunes âgés de 15 à 20 ans.

Les militants des droits de l’Homme ont condamné ces initiatives, comme constituant une militarisation forcée de la société de Gaza et une violation des droits de l’enfant.

Repoussant les critiques, les brigades ont renouvelé l’exercice avec l’organisation d’un camp d’été, tout en augmentant la limite d’âge supérieure à 60 ans.

Un reportage photo publié par The Telegraph contient d’autres images inédites.

Un garçon palestinien porte l'arme de son père lors d'une cérémonie de remise des diplômes dans le cadre d'un camp d'été de style militaire organisée par le Hamas, le 5 août 2015 à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza. (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)
Un garçon palestinien porte l’arme de son père lors d’une cérémonie de remise des diplômes dans le cadre d’un camp d’été de style militaire organisée par le Hamas, le 5 août 2015 à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza. (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Un garçon palestinien porte l’arme de son père lors d’une cérémonie de remise des diplômes dans le cadre d’un camp d’été de style militaire organisée par le Hamas, le 5 août 2015 à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza. (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Parmi les photos les plus étranges, on peut trouver des jeunes sautant à travers des cerceaux de feu : un classique de la formation de combat palestinien en dépit de l’inutilité de la pratique sur le champ de bataille moderne.

Les participants ont également lancé une découpe en carton de la mosquée Aqsa, attachée à un tas de ballons gonflés à l’hélium.

Israël a retiré sa présence militaire et civile de Gaza en 2005. Le Hamas a pris le contrôle de Gaza en 2007, évinçant les forces du Fatah du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dans une violente prise de contrôle.

Ouvertement engagé pour la destruction d’Israël, le Hamas a combattu Israël à trois reprises depuis sa prise de pouvoir, la dernière fois à l’occasion d’une guerre de 50 jours l’été dernier.

Il a repris du pouvoir depuis qu’il est à nouveau en train de creuser des tunnels à la frontière israélienne et à développer la fabrication de nouvelles roquettes pour les utiliser contre Israël.

AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...