Chezy Levy : Rentrée scolaire différée pour les élèves à partir du CM1
Rechercher

Chezy Levy : Rentrée scolaire différée pour les élèves à partir du CM1

Le ministre de l'Education Gallant insiste sur le fait que les cours commenceront comme prévu le 1er septembre, et que ceux qui prétendent le contraire créent une "panique inutile"

Des écoliers qui vont entrer en CP lors de la prochaine rentrée scolaire, à leur domicile au Moshav Yashresh, le 9 août 2020. (Yossi Aloni/Flash90)
Des écoliers qui vont entrer en CP lors de la prochaine rentrée scolaire, à leur domicile au Moshav Yashresh, le 9 août 2020. (Yossi Aloni/Flash90)

Le directeur général du ministère de la Santé, Chezy Levy, a déclaré qu’il était possible que les enfants de CM1 et plus ne rentrent pas à l’école le 1er septembre, dans des commentaires rapidement rejetés par le ministère de l’Éducation.

Levy a déclaré lundi au site web Ynet que les enfants de ces classes pourraient ne pas se rendre en classe, en raison de la propagation du virus.

Il a déclaré que la situation était en train d’être réexaminée dans le cadre de discussions avec le responsable de la lutte contre le coronavirus au sein du gouvernement, Ronni Gamzu. Bien que le ministère souhaite que l’année scolaire débute comme prévu, « cela dépend du taux de morbidité et du nombre d’infections », a-t-il déclaré.

Le ministre de l’Education, Yoav Gallant, a répondu en affirmant : « Il y a quelqu’un qui balance des demi-vérités afin de faire les gros titres des journaux », selon les médias israéliens.

Le directeur général du ministère de la Santé, Chezy Levy, lors d’une conférence de presse à Jérusalem sur le coronavirus, le 13 juillet 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

« L’année scolaire débutera le 1er septembre et quiconque dit le contraire va créer une panique inutile », a déclaré M. Gallant.

Jeudi dernier, M. Gallant a dévoilé les détails du programme de rentrée scolaire approuvé par le gouvernement, qui a accordé 4,2 milliards de NIS (1 milliard d’euros) pour des ajustements liés aux directives en matière de santé. Selon les termes du programme présenté lors d’une conférence de presse, les classes de CE2 et CM1 seront divisées en « modules » pouvant accueillir jusqu’à 18 élèves, et les classes de CM2 à la Terminale, également divisées en modules, auront deux jours d’études en classe par semaine, le reste se faisant à distance.

De la maternelle au CE1, le plan prévoit des classes régulières de taille normale.

« Nous serons prêts le 1er septembre », a déclaré M. Gallant lors de la conférence de presse. « Le temps de préparation est court, et la mission est très complexe. Le début de l’année scolaire sera rempli de difficultés. »

Le ministre de l’Education Yoav Gallant tient une conférence de presse à Tel Aviv, le 6 août 2020. (Avshalom Sassoni/Flash90)

Selon M. Gallant, le plan peut comporter des aspects différentiels, spécifiques à chaque ville, en fonction des besoins.

Il a déclaré que 1,2 milliard de NIS (300 millions d’euros) seront consacrés à l’amélioration des infrastructures d’études à distance, dont des dizaines de milliers d’ordinateurs portables et de téléphones casher pour le public ultra-orthodoxe.

En outre, 13 000 nouveaux postes d’enseignants et d’aides-enseignants seront ajoutés au système scolaire, tandis que les enseignants seront formés à la meilleure façon d’utiliser les plateformes d’études à distance.

Le reste de l’enveloppe budgétaire sera consacré à l’hygiène et aux équipements de protection, aux programmes de soutien aux groupes défavorisés et aux services d’information. Les écoles disposeront de contrôles de température à leurs entrées, d’un nettoyage régulier accru et de postes de désinfection des mains dans chaque classe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...