Rechercher

Chicago: Des habitants veulent baptiser un parc en hommage à une victime de la Shoah

Les résidents demandent de rebaptiser le lieu en mémoire de la poétesse juive allemande Gertrud Kolmar et en souvenir de la Shoah

Vue du parc Kolmar Park à Chicago. (Copie d'écran via JTA)
Vue du parc Kolmar Park à Chicago. (Copie d'écran via JTA)

JTA — Le parc Kolmar de Chicago, petit espace vert doté d’un terrain de jeu situé à bonne distance au nord-ouest de la ville, porte le nom de la rue dans laquelle il se trouve.

Selon la Direction des parcs de la ville de Chicago, la rue, qui ne s’étend que sur quelques blocs, porte le nom d’une ville française – Colmar – située près de la frontière avec l’Allemagne. Il n’y a pas d’explication à la différence d’orthographe entre les deux noms.

Aujourd’hui, un groupe d’habitants du quartier souhaite rebaptiser le parc en mémoire d’une poétesse juive allemande, Gertrud Kolmar, morte à Auschwitz, afin de contribuer à l’information sur la Shoah. Le nom de famille de Gertrud Kolmar est sans lien avec la ville française de Colmar.

Selon le club littéraire de Chicago, Merry Marwig a créé un comité autour de quatre personnes et a soumis l’idée, accompagnée de lettres de soutien et d’une pétition, à la Direction des parcs de Chicago en octobre 2021. Mercredi dernier, la veille du jour célébrant la mémoire de la Shoah, les responsables de la Direction des parcs ont autorisé l’ouverture d’une période de consultation et de préavis de 45 jours.

Selon les informations du Jewish Women’s Archive, Kolmar était en fait un nom d’emprunt pour Gertrud Käthe Chodziesner, née à Berlin en 1894. Kolmar est en fait le nom allemand de la ville polonaise Chodziez, berceau de la famille de Gertrud. Son cousin était Walter Benjamin, un influent philosophe juif allemand.

Gertrud aura écrit plus de 450 poèmes et deux nouvelles. Trois collections de ses œuvres, « Soliloque sombre : Poèmes choisis de Gertrud Kolmar, » « Une mère juive de Berlin : Nouvelle » et « Mon regard est tourné vers l’intérieur : Lettres 1934-1943 » ont été traduites en anglais.

Elle a été déportée à Auschwitz en 1943 et la date exacte de sa mort est inconnue.

La famille de Gertrud Kolmar et la sénatrice juive de l’Etat d’Illinois, Sara Feigenholtz, soutiennent la campagne en vue de rebaptiser le parc.

Paul Chodziesner, petit neveu de Gertrud Kolmar maintenant installé en Australie, a indiqué au club Block « qu’il n’hésiterait pas » à venir à Chicago pour célébrer le nouveau nom du parc. Il a ajouté que dédier le parc à son aïeule permettrait de mettre en lumière le travail de sa grand-tante au niveau international, et d’entretenir sa mémoire pour les futures générations.

La période de consultation publique est ouverte jusqu’à la mi-mars.

« Même si vous ne vous arrêtez que quelques secondes au parc Kolmar pour y lire une petite plaque indiquant « Ce parc est dédié à Gertrud Kolmar, célèbre poétesse qui a su accomplir tant de choses face à l’adversité », peut être que cela permettra à quelqu’un, ici à Chicago, de prendre un instant pour penser « Assurons-nous qu’une telle chose n’arrive plus jamais », estime Marwig.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...