Cisjordanie : saisie de près de 100 kg de matériau pour explosifs
Rechercher

Cisjordanie : saisie de près de 100 kg de matériau pour explosifs

Les soldats ont retrouvé 2 bombes artisanales dans une autre opération ; 4 Palestiniens arrêtés pour participation à une émeute

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des Palestiniens en train de fabriquer des explosifs, des mortiers et des roquettes (Crédit : Ashraf Amra/propaimages/Flash90)
Des Palestiniens en train de fabriquer des explosifs, des mortiers et des roquettes (Crédit : Ashraf Amra/propaimages/Flash90)

Les forces de sécurité israéliennes ont découvert lundi matin environ 100 kg de matériaux permettant de fabriquer des bombes dans un village palestinien du nord de la Cisjordanie, a annoncé l’armée.

L’armée a trouvé ces matériaux dans une maison d’el-Fara, au nord est de Naplouse, au cours d’une opération conjointe de la police, l’armée israélienne et la police des frontières.

L’armée n’a pas précisé la nature exacte des produits qu’elle avait découvert et les a décrits comme des « matériaux utilisés pour fabriquer des explosifs ».

Les troupes ont également découvert 1,5 litre de matière explosive, a ajouté l’armée israélienne dans un communiqué.

Le matériel a été trouvé dans la maison d’un homme qui avait déjà été arrêté par les troupes israéliennes, a précisé un responsable de l’armée au Times of Israel.

Lors d’un autre raid, l’armée a découvert deux bombes artisanales et deux cocktails Molotov dans une maison de Bayt Awa, un village palestinien du sud de la Cisjordanie.

Le propriétaire de la maison a été arrêté par les troupes israéliennes et emmené pour interrogatoire, a indiqué le responsable.

Les explosifs et les matériaux de fabrication de bombes ont été saisis par les forces de sécurité, a ajouté l’armée.

Quatre autres Palestiniens ont été arrêtés pour avoir pris part à la « terreur populaire et à de violentes émeutes contre les civils et les forces de sécurité », a déclaré l’armée.

Un Palestinien a été arrêté à Bayt Rima, un autre à Bita et les deux ont été arrêtés à Sair. Suite à leur arrestation, ils ont été remis au service de sécurité Shin Bet et à la police pour être interrogés.

En décembre, l’armée et le Shin Bet ont mené une opération dans un laboratoire qui aurait été utilisée par le Hamas pour créer des engins explosifs.

À la fin 2015, les forces de sécurité ont arrêté plus de vingt personnes soupçonnées d’appartenir au Hamas en relation avec les activités dans le laboratoire, la majorité d’entre eux étaient des étudiants à l’université Al-Quds à Abu Dis, qu’ils soupçonnaient de préparer une attaque sur des cibles israéliennes, avait indiqué l’agence de sécurité dans un communiqué à l’époque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...