Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Cisjordanie : Tsahal enquête sur la mort d’un Palestinien converti au judaïsme

Sameh Zaytoun aurait eu les mains en l'air lors d'un "incident grave" au carrefour d'Elazar ; un petit couteau a été retrouvé dans son sac

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les forces de sécurité sur le lieu où David Ben Avraham a été abattu par les troupes, à proximité d'Elazar, au Gush Etzion, en Cisjordanie, le 21 mars 2024. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Les forces de sécurité sur le lieu où David Ben Avraham a été abattu par les troupes, à proximité d'Elazar, au Gush Etzion, en Cisjordanie, le 21 mars 2024. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

La police militaire a ouvert une enquête sur l’assassinat par balle d’un Palestinien à un carrefour près d’une implantation de Cisjordanie, jeudi matin, dans ce que l’armée a qualifié « d’incident grave ».

Sameh Muhammad Abd al-Rai Zaytoun, 63 ans, originaire de Hébron, a été abattu par un réserviste après être descendu d’un taxi palestinien à une station de bus près de l’implantation d’Elazar, au sud de Jérusalem.

L’armée israélienne a déclaré que Zaytoun avait « éveillé les soupçons » des soldats stationnés à proximité, et que l’un d’entre eux avait ouvert le feu. Un petit couteau a été trouvé dans le sac de l’homme après qu’il a été tué, mais les responsables israéliens ignorent s’il constituait effectivement une menace.

« Dès réception du signalement sur l’incident grave, l’avocat général des armées a ordonné l’ouverture d’une enquête par la police militaire », a déclaré Tsahal.

Selon les médias israéliens, Zaytoun avait les mains en l’air lorsqu’il a été abattu.

Zaytoun s’était converti au judaïsme il y a plusieurs années et était connu sous le nom de David Ben Avraham. Selon certaines informations, il aurait cherché à obtenir la nationalité israélienne, une demande à laquelle les autorités n’ont jamais accédé.

Les avocats du réserviste, la capitaine (réserviste) Maya Katz et la lieutenante Yasmin Yonas, ont déclaré dans un communiqué que le soldat « venait d’être honoré pour sa bravoure en déjouant l’attaque à l’explosif qui a eu lieu il y a environ trois semaines dans le Gush Etzion ».

« Il ne fait aucun doute pour nous que l’enquête clarifiera la chaîne des événements et que l’affaire se terminera par l’attribution d’un prix d’excellence supplémentaire au soldat », ont ajouté les avocats.

Les forces de sécurité à Jérusalem et en Cisjordanie sont en état d’alerte en raison du mois sacré du Ramadan, alors que l’on craint que les tensions ne s’aggravent avec la poursuite de la guerre contre le groupe terroriste Hamas à Gaza.

Mardi, un homme armé a ouvert le feu sur deux agents des services de sécurité du Shin Bet entre l’implantation de Migdal Oz et la jonction de Gush Etzion, à environ deux kilomètres de l’arrêt de bus Elazar.

Les deux agents ont riposté au tireur et l’ont « neutralisé », selon le Shin Bet et l’armée israélienne. L’un des officiers a été grièvement blessé et tous deux ont été transportés dans un hôpital de Jérusalem pour y être soignés.

Les Palestiniens affirment que plus de 400 personnes ont été tuées par les forces israéliennes en Cisjordanie depuis le début des hostilités avec le groupe terroriste du Hamas à Gaza le 7 octobre, la plupart d’entre elles lors d’attaques ou d’affrontements avec les troupes de l’armée israélienne.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.