Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

Cisjordanie : Un Palestinien tué par balle lors d’affrontements avec Tsahal

Selon l'armée, les troupes sont entrées dans le camp de réfugiés d'al-Aroub à la poursuite de suspects qui avaient jeté des pierres sur des automobilistes israéliens

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des Palestiniens brûlent des pneus lors d'affrontements avec les forces israéliennes dans la ville d'Hébron en Cisjordanie, le 23 février 2023. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)
Des Palestiniens brûlent des pneus lors d'affrontements avec les forces israéliennes dans la ville d'Hébron en Cisjordanie, le 23 février 2023. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

Un Palestinien est décédé vendredi matin des suites de blessures subies un jour plus tôt lors d’affrontements avec les troupes israéliennes dans le camp de réfugiés d’al-Aroub, dans le sud de la Cisjordanie, selon des responsables de la Santé palestiniens.

Selon des secouristes cités par l’agence de presse officielle palestinienne Wafa, Mohammad Jawabreh, 22 ans, aurait reçu une balle dans la tête lors des affrontements de jeudi après-midi.

Il a été transporté à l’hôpital al-Ahli d’Hébron, où son décès a été prononcé par la suite par le personnel médical.

Certains organes de presse palestiniens ont identifié Jawabreh comme étant un membre des services de sécurité de l’Autorité palestinienne.

L’armée israélienne a confié au Times of Israel que les troupes avaient été envoyées sur les lieux après avoir identifié certains des Palestiniens masqués qui jetaient des pierres sur des automobilistes israéliens sur la Route 60, l’autoroute principale reliant le nord au sud en Cisjordanie.

« Les troupes de Tsahal dépêchées sur les lieux se sont lancées à la poursuite des suspects dans le village », a déclaré Tsahal. « Pendant la poursuite, une violente émeute a éclaté, au cours de laquelle des hommes masqués ont jeté des pierres et des parpaings depuis les toits sur les troupes, mettant en danger la vie de ces dernières. »

Les troupes ont répondu avec des « moyens de dispersion d’émeutes et des balles Ruger » tirées sur les suspects, a indiqué Tsahal, ajoutant qu’au moins un suspect a été touché par les tirs.

La balle de calibre 22 des fusils Ruger est connue comme étant moins meurtrière que les balles de plus gros calibre généralement utilisées par l’armée. Les groupes de défense des droits de l’homme ont condamné l’utilisation de ce fusil à des fins anti-émeutes, car il reste mortel. Les troupes tirent généralement avec le fusil Ruger sur le bas du corps des émeutiers, plutôt que sur la tête, car un tel tir pourrait entraîner la mort.

Plusieurs Israéliens ont été légèrement blessés lors d’attaques au jet de pierre jeudi dans d’autres zones le long de la route 60.

Jeudi matin, une mère israélienne et ses trois jeunes enfants, âgés de 2, 5 et 6 ans, ont été blessés après que des pierres ont été jetées sur leur véhicule par des Palestiniens près de la ville de Huwara, en Cisjordanie.

Plus tard dans la journée, un chauffeur de bus israélien a été légèrement blessé par des pierres lancées par des Palestiniens sur son véhicule, près de l’avant-poste illégal de Givat Assaf.

Cette photo montre un bus qui endommagé par des jets de pierres près de l’avant-poste de Givat Assaf en Cisjordanie, le 23 février 2023. (Crédit : Autorisation)

Vendredi, le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a rapporté que deux Palestiniens avaient été blessés par des tirs d’habitants des implantations israéliens, à proximité du village de Qusra, près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

Aucune autre précision n’a été fournie sur cet incident.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens sont très élevées depuis quelques mois.

Une série d’attaques terroristes palestiniennes à Jérusalem a fait 11 morts et plusieurs blessés graves.

L’armée israélienne a mené des frappes aériennes dans la bande de Gaza tôt jeudi, en réponse aux roquettes lancées par les Palestiniens sur le territoire israélien suite à un raid militaire meurtrier mené à Naplouse la veille.

L’année dernière, Tsahal a mené des raids quasi quotidiens en Cisjordanie suite à une série d’attaques terroristes palestiniennes meurtrières. Plus de 60 Palestiniens ont été tués depuis le début de l’année, la plupart lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité, mais certains étaient des civils non impliqués et d’autres ont été tués dans des circonstances qui font l’objet d’une enquête.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.