Claude Lelouch se confie à l’occasion de sa venue en Israël
Rechercher

Claude Lelouch se confie à l’occasion de sa venue en Israël

Le Festival du Film Français s'est ouvert avec le dernier film du cinéaste "Un + Une"

Claude Lelouch (Crédit : Facebook/Claude Lelouch)
Claude Lelouch (Crédit : Facebook/Claude Lelouch)

Le Festival du Film Français, conjointement produit par l’Institut français d’Israël et la société Eden Cinéma, se tient actuellement jusqu’au 7 avril prochain dans l’ensemble des Cinémathèques du pays (Tel Aviv, Haïfa, Jérusalem, Holon, Herzliya et Sderot) ainsi qu’au Centre culturel de Savyon et au cinéma Globus d’Ashdod, selon le communiqué de l’Institut français.

Cette année, c’est « Un + Une », le nouveau film de Claude Lelouch, qui a fait l’ouverture, le 19 mars dernier. Auréolé d’un beau succès public et critique, « Un + une » met en scène Elsa Zylberstein et l’acteur oscarisé Jean Dujardin.

Claude Lelouch et Elsa Zylberstein étaient tous deux présents pour la soirée d’ouverture à la Cinémathèque de Tel Aviv.

A l’occasion de sa venue en Israël, Claude Lelouch s’est entretenu avec Actualité Juive et est revenu sur sa proximité avec l’État Hébreu.

« J’ai le sentiment d’être chez moi, » a-t-il déclaré tout en expliquant que le fait de vivre dans l’insécurité permanente permettait à ses citoyens de profiter de l’instant présent. A ses yeux, les relations humaines en Israël sont plus fortes du fait de l’existence de ses tensions.

Claude Lelouch qualifie Tel Aviv de « ville magique dont on ne sort pas indemne ». C’est une ville à forte mixité qui pourrait, selon le réalisateur, devenir un exemple pour le monde. Tel Aviv est une ville qui « prend des risques et qui ne se contente pas de s’enliser dans le confort, » analyse Claude Lelouch.

Dans ses films, le réalisateur s’est souvent focalisé sur les relations entre hommes et femmes bien qu’il admet que les rapports ont beaucoup évolué. Les femmes ont aujourd’hui gagné en pouvoir et en indépendance. Souvent déçues, elles se sont affranchies des hommes.

Dans son film « Un + Une », Claude Lelouch fait le portrait d’une femme, Amma, rencontrée en Inde, connue pour transmettre ‘amour et force’ par de simples étreintes. Véritable figure spirituelle, il admet avoir rencontré la femme de sa vie. « Elle a compris que sans amour la vie n’était rien et elle en a fait sa religion, son métier ».

Claude Lelouch est juif d’origine algérienne par son père et normande par sa mère qui s’est convertie au judaïsme. Issu d’un couple mixte, Claude Lelouch revendique cette double affiliation comme source de richesse, de contradiction et de tolérance. « Je suis très ouvert et je n’ai jamais souffert d’être juif en France alors que pour beaucoup c’est inconfortable, » confesse-t-il à Actualité Juive.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...