Clermont-Ferrand : des tags anti-Israël sur la permanence du candidat LREM
Rechercher

Clermont-Ferrand : des tags anti-Israël sur la permanence du candidat LREM

Les inscriptions "Palestine vaincra" et "À bas Israël" ont été nettoyées peu après

L’inscription « À bas Israël »  sur la permanence du candidat LREM Eric Faidy aux élections municipales de Clermont-Ferrand, le vendredi 24 janvier. (Crédit : Twitter / Eric Faidy)
L’inscription « À bas Israël » sur la permanence du candidat LREM Eric Faidy aux élections municipales de Clermont-Ferrand, le vendredi 24 janvier. (Crédit : Twitter / Eric Faidy)

La permanence du candidat LREM Eric Faidy aux élections municipales de Clermont-Ferrand a été dégradée dans la nuit de jeudi à vendredi, a rapporté France 3. Des inscriptions anti-Israël ont ainsi été inscrites, telles que « Palestine vaincra » et « À bas Israël ». Elles ont été nettoyées peu après.

« Aujourd’hui, un groupe anonyme affiche ouvertement sa haine d’Israël et les locaux de la République en Marche sont de nouveau pris pour cible », a regretté l’équipe du candidat dans un communiqué, qui annonçait qu’une plainte serait déposée.

« Je ne m’habituerai jamais au racisme et à l’antisémitisme au sein de notre société, a réagi Eric Faidy. Toute forme de discrimination m’est viscéralement insupportable. Au-delà de ma campagne électorale, notre pays ne peut plus silencieusement laisser s’installer de telles haines. »

Ce jeudi soir, le président français Emmanuel Macron rentrait d’Israël, où il a participé au 5e Forum mondial sur la Shoah.

Le candidat Eric Faidy avait déjà été pris pour cible ces dernières semaines, selon Stanislas Guerini, délégué général d’En Marche et député de Paris. « À Grenoble, Evreux, Poitiers et Clermont-Ferrand, nos candidat(e)s ont été la cible d’insultes, de menaces ou ont vu leur permanence dégradée », avait-il indiqué.

Des tags en référence aux nazis ont également été découverts sur la permanence du candidat LREM Guillaume Rouger à Evreux au début du mois. Les messages « Le Reich en marche », « Nazi », « Macron assassin », « Ici collabos » et des croix nazis formant le message « LREM »  avaient notamment été constatés.

Plus récemment, à Vanves (Hauts-de-Seine), les équipes de campagne de Séverine Edou, candidate LREM pour les élections municipales dans la ville, ont constaté que deux de leurs affiches collées dans les rues avaient été dégradées, notamment par des croix gammées dessinées sur le visage du secrétaire d’Etat Gabriel Attal, qui soutient Séverine Edou.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...