Rechercher

Colère alors que la ville de Kiryat Malachi rebaptise sa place Yitzhak Rabin

D'après certaines informations, la municipalité n'aurait pas suivi la procédure appropriée lorsqu'elle a rebaptisé le site du nom d'un philanthrope britannique

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le bâtiment de la municipalité de Kiryat Malachi. 9 mai 2012 (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Le bâtiment de la municipalité de Kiryat Malachi. 9 mai 2012 (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Une place de la ville de Kiryat Malachi, dans le sud du pays, qui avait été nommée en l’honneur de l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, a été ré-inaugurée au nom d’un donateur du Fonds national juif, suscitant un tollé parmi les résidents locaux.

La municipalité n’a pas rendu publique son intention de réaffecter la place, qui abritait depuis 24 ans, une pierre commémorative dédiée à Rabin, assassiné par un extrémiste juif en 1995.

Le site s’appelle désormais Jack Cohen Square, du nom d’un philanthrope britannique qui a fait des dons au JNF/KKL (Fonds national juif) britannique.

Les règlements municipaux permettent aux villes de changer les noms de lieux si elles informent d’abord les résidents de leur intention, leur donnant ainsi le temps de réagir. Toutefois, les changements de noms de lieux portant le nom de personnages historiques clés nécessitent l’approbation du gouvernement. Aucune autorisation de ce type n’a été donnée à Kiryat Malachi, et aucune demande n’a été déposée, a rapporté la Douzième chaîne mercredi.

Meir Vaknin, résident de Kiryat Malachi, a déclaré à la chaîne que, pour lui et d’autres habitants, la décision désacralise la mémoire de Rabin.

« Il s’agit d’un Premier ministre – comment peuvent-ils ne pas être gênés de causer un tel préjudice ? » a-t-il demandé. « Soit c’est une terrible ignorance de la part des administrateurs de la ville qui ne comprennent pas l’importance de la question, soit c’est juste de la méchanceté ».

Le regretté philanthrope Jack Cohen (Crédit : autorisation)

M. Vaknin a déclaré que la place avait été récemment réaménagée et que la pierre commémorative avait été retirée. L’entrepreneur avait initialement déclaré que le mémorial à Rabin serait restauré lorsque le travail serait terminé. Cependant, les travaux ont été achevés il y a deux mois et le mémorial n’a toujours pas été restitué. Puis, mardi, un panneau a été érigé pour dédier la place à Cohen.

Elior Amar, qui dirige l’opposition au sein de la municipalité, a déclaré qu’il était « triste et malheureux » qu’après deux décennies où la place a été nommée en l’honneur de l’ancien Premier ministre et chef de l’armée Rabin, le nom ait été changé sans avertissement, discussion publique ou procédure légale.

« Il y a beaucoup de colère parmi de nombreux habitants de la ville sur la façon dont cela a été fait », a déclaré Amar.

Des sources au Keren Kayemet L’Yisrael (KKL), la division israélienne du Fonds national juif, ont déclaré à la Douzième chaîne qu’elle avait été impliquée dans la décision de changer le nom de la place.

Le KKL britannique a affirmé dans une déclaration à la chaîne que la municipalité avait attribué la place à l’organisation pour commémorer l’un de ses donateurs.

La municipalité de Kiryat Malachi a déclaré dans un communiqué que, sur la base d’une décision du maire Eliyahu Zohar, les promenades de la ville seront baptisées du nom des Premiers ministres du pays.

Mercredi prochain, une cérémonie officielle aura lieu pour dédier une nouvelle promenade à l’entrée de la ville à l’ancien Premier ministre Yitzhak Shamir. Une autre section de la promenade, qui sera bientôt terminée, portera le nom de Rabin.

« Il est clair pour tout le monde que la promenade est un endroit plus noble et plus digne que la vieille pierre » à l’ancien emplacement, lit-on dans le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...