Comme Rivlin et Netanyahu, Liberman aurait aussi reçu ses enfants pour Pessah
Rechercher

Comme Rivlin et Netanyahu, Liberman aurait aussi reçu ses enfants pour Pessah

Selon la Douzième chaîne, le chef d'Yisrael Beytenu aurait reçu son fils et sa future belle-fille dans sa maison située dans l'implantation de Nokdim

Avigdor Liberman, président de Yisrael Beytenu, prend la parole lors d'une réunion de faction à la Knesset, le 18 novembre 2019. (Hadas Parush/Flash90)
Avigdor Liberman, président de Yisrael Beytenu, prend la parole lors d'une réunion de faction à la Knesset, le 18 novembre 2019. (Hadas Parush/Flash90)

Ls Douzième chaîne a annoncé qu’Avidgor Liberman, chef du parti Yisrael Beytenu, aurait enfreint la loi et reçu des membres de sa famille à la maison pour le Seder de Pessah. Il s’agirait du dernier politicien de premier plan à avoir enfreint les règles.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président Reuven Rivlin ont tous les deux été critiqués pour avoir reçu leurs enfants pendant la fête de Pessah, malgré les restrictions fermes interdisant les visites familles pour le repas de fête.

Le ministre de la Santé Yaakov Litzman, testé positif au coronavirus, avait été accusé d’avoir participé à un rassemblement de prière, en infraction avec les règles émises par son propre ministère.

Selon la Douzième chaîne, Liberman, un ancien ministre des Affaires étrangères et de la Défense, aurait reçu son fils et sa future belle-fille dans sa maison située dans l’implantation de Nokdim.

Interrogé à ce sujet, il a dit à la chaîne que les règles confinant l’ensemble du pays afin de limiter les visites familiales étaient « ridicules ».

« La décision de Netanyahu et Litzman de placer tous les citoyens en confinement général la veille de Pessah, comme solution à la pénurie de tests et dans l’espoir de mettre au placard les ultra-orthodoxes, était ridicule. La conclusion claire de la nuit de Pessah [à la résidence du Premier ministre] est que Netanyahu lui-même ne croit pas aux méthodes qu’il met en place », a-t-il dit à la chaîne.

Une vidéo publiée du Seder de Pessah de Netanyahu qui incluait son fils a été fortement critiquée. Même si la vidéo a apparemment été filmée avant la fête, elle montre que Netanyahu ne respectait pas les mesures de quarantaine qui auraient dues conduire son fils à garder ses distances. Son bureau a affirmé que le contact était autorisé parce que son fils vivait dans un mystérieux « appartement à côté de la résidence ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...