Conférence avec Beate et Serge Klarsfeld le 25 juin sur Zoom
Rechercher

Conférence avec Beate et Serge Klarsfeld le 25 juin sur Zoom

Le couple chasseurs de nazis reviendra sur son parcours, qu’ils ont consacré aux victimes de la Shoah et à la reconnaissance internationale de ce crime contre l’humanité

Serge Klarsfeld et sa femme Beate, les Français « chasseurs de nazis », regardent des photos de jeunes juifs déportés de France, au Mémorial de la Shoah à Paris, le 5 décembre 2017. (Crédit : AP / Michel Euler)
Serge Klarsfeld et sa femme Beate, les Français « chasseurs de nazis », regardent des photos de jeunes juifs déportés de France, au Mémorial de la Shoah à Paris, le 5 décembre 2017. (Crédit : AP / Michel Euler)

L’ECUJE et le Cercle Carl Lutz organiseront le jeudi 25 juin à 18h30 (heure française) une conférence en accès libre avec Beate et Serge Klarsfeld, à suivre sur Zoom et Facebook Live.

Le couple chasseurs de nazis reviendra sur son parcours, qu’ils ont consacré aux victimes de la Shoah, à la reconnaissance internationale de ce crime contre l’humanité et aux poursuites contre les anciens nazis.

Ils ont publié l’année dernière Nos vies contre l’oubli, dont une version en bande dessinée intitulée Un combat contre l’oubli doit être publiée à la rentrée prochaine aux éditions La Boîte à Bulles.

L’an dernier, les époux Klarsfeld avaient estimé que notre époque « ressemble aux années 1930 ».

« Il y a un vent mauvais qui s’est abattu en Europe et la démocratie est en train de perdre de son influence », avait déclaré Serge Klarsfeld à JTA dans un entretien qui avait eu lieu juste avant qu’il ne reçoive, aux côtés de son épouse, le prix Elie Wiesel du musée de la Shoah américain récompensant son parcours.

Ces dernières années, les Klarsfeld n’ont cessé de rappeler que le meilleur moyen d’empêcher le retour de l’antisémitisme et les préjugés funestes était de protéger les institutions telles que l’Union européenne.

Les Klarsfeld ont couru les prix nationaux au cours des décennies. C’est leur traque de Klaus Barbie, le fameux « boucher de Lyon », en Bolivie, qui a peut-être le plus contribué à leur renommée. Ils ont également démasqué Kurt Lischka, ancien chef de la Gestapo à Paris.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...