Coronavirus : hausse du nombre de contaminés dans la bande de Gaza
Rechercher

Coronavirus : hausse du nombre de contaminés dans la bande de Gaza

Une vague de retour de résidents dans la bande de Gaza a plus que doublé le chiffre de personnes contaminées, faisant craindre une flambée plus importante dans l'enclave

Les forces de sécurité du Hamas, le groupe terroriste qui dirige la bande de Gaza, vérifient les papiers d'un ambulancier au poste frontière de Rafah avec l'Égypte le 13 avril 2020. (Crédit : Said Khatib/AFP)
Les forces de sécurité du Hamas, le groupe terroriste qui dirige la bande de Gaza, vérifient les papiers d'un ambulancier au poste frontière de Rafah avec l'Égypte le 13 avril 2020. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Une vague de retour de résidents dans la bande de Gaza a plus que doublé le chiffre de personnes contaminées, faisant craindre une flambée plus importante dans l’enclave.

Après avoir enregistré moins de 20 cas pendant des mois, ses frontières avec l’Egypte et Israël étant fermées pour éviter la propagation du virus, la situation a changé ces derniers jours.

Environ 1 500 Palestiniens pris au piège en Egypte au cours des deux derniers mois ont été autorisés à rentrer cette semaine via le point de passage de Rafah, ainsi qu’un nombre plus restreint de personnes venant d’Israël.

Bien que placées en quarantaine dès leur arrivée, 35 nouveaux cas ont été signalés dont 25 ce jeudi, ont annoncé les autorités, portant le chiffre total à 55 personnes contaminées depuis le début de la pandémie.

Un responsable du ministère de la Santé à Gaza, Youssef Aboul Rich, a affirmé que toutes les personnes revenues à Gaza avaient été mises en quarantaine. Une enquête a révélé toutefois que des personnes infectées avaient été « en contact avec des dizaines de personnes revenant (d’Egypte) et dans des centres de confinement ».

Il a ajouté que le ministère vérifiait si ces personnes infectées avaient été en contact avec d’autres personnes dans Gaza avant d’entrer en quarantaine.

Ces dernières semaines, les autorités du Hamas ont assoupli leurs mesures préventives, permettant aux cafés et restaurants de rouvrir.

Le groupe terroriste du Hamas, qui contrôle le territoire, envisage d’imposer un couvre-feu, a annoncé jeudi Khalil al-Haya, un haut responsable du mouvement islamiste palestinien, lors d’une conférence de presse.

La frontière avec l’Egypte pourrait être refermée jusqu’à mi-juin, a-t-il ajouté.

Les Nations unies avaient averti qu’une épidémie de coronavirus à Gaza pourrait être désastreuse, étant donné la pauvreté qui y sévit ainsi que la faiblesse du système de santé.

Le nombre de cas dans les zones palestiniennes de Cisjordanie plafonne à 368, selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...