Coronavirus : Israël dépasse la Chine en nombre de malades
Rechercher

Coronavirus : Israël dépasse la Chine en nombre de malades

Onze morts supplémentaires pour un total de 633 ; 379 personnes sont dans un état grave ; le nombre de tests continue de chuter

Des gens portant des masques faciaux marchent dans la rue Jaffa, Jérusalem, le 10 août 2020 (Autorisation : Yonatan Sindel / Flash90)
Des gens portant des masques faciaux marchent dans la rue Jaffa, Jérusalem, le 10 août 2020 (Autorisation : Yonatan Sindel / Flash90)

Les chiffres du ministère de la Santé publiés mercredi matin ont annoncé 1 819 nouveaux cas de coronavirus confirmés au cours des dernières 24 heures. Le bilan des victimes augmente de 11 morts, passant à 633.

Sur les 24 963 cas actifs, 379 se trouvent dans un état grave dont 109 sous respirateur. Parmi les autres patients, 160 présentent des symptômes modérés, et les autres présentent des symptômes légers ou sont asymptomatiques.

Depuis le début de l’épidémie, il y a eu un total de 87 173 cas en Israël, selon les chiffres du ministère, tandis que 61 577 personnes se sont rétablies.

Le nombre total de cas en Israël est désormais plus élevé qu’en Chine. Pékin a néanmoins été accusé de dissimuler l’ampleur réelle de la pandémie sur son territoire, où on considère que le nombre de cas est en fait bien plus élevé, et alors que la population chinoise est près de 160 fois supérieure à celle d’Israël. Israël est bien en deçà de la Chine en termes de décès, où 4 634 morts ont été confirmés.

Le ministère de la Santé a déclaré que 23 982 tests avaient été effectués lundi et 17 394 mardi – ce qui confirme la baisse significative par rapport à la fin du mois dernier, où le nombre de tests quotidiens avoisinait les 30 000.

Mardi, le professeur Ronni Gamzu, responsable israélien de la lutte contre la pandémie, a exprimé son inquiétude face à la baisse du nombre de tests, et a imploré le public de se faire tester, mettant en garde contre une possible « morbidité cachée ».

Des gens portant des masques par crainte du coronavirus se promènent dans la vieille ville de Jérusalem, le 10 août 2020. Israël connaît un pic de nouveaux cas de CoVid-19, qui a poussé les autorités à réimposer des restrictions pour freiner la propagation du virus. (Autorisation : Olivier Fitoussi / Flash90)

Le grand ponte de la santé a suggéré que la baisse pourrait être partiellement attribuée à l’hésitation des Israéliens à se faire dépister.

« Certaines circonstances font que des gens craignent d’être testés, pour toutes sortes de raisons », une tendance qui « l’inquiète », ajoute-t-il.

De nouvelles restrictions sont entrées en vigueur mardi matin. Celles-ci maintiennent la limite des rassemblements à 20 personnes en extérieur et 10 en intérieur, à trois passagers par voiture (sauf familles), et à un client par sept mètres carrés (75 pieds carrés) pour les commerces.

Les commerces ont interdiction de servir les clients qui ne portent pas de masques, doivent prendre la température de ceux qui entrent dans leurs locaux, et afficher des panneaux décrivant le comportement approprié.

Les espaces de restauration partagés sur les marchés en plein air et dans les centres commerciaux restent fermés. Les livraisons doivent être laissées à l’extérieur, à la porte de leurs destinataires.

Les nouvelles restrictions apportent leur lot de mauvaises nouvelles pour de nombreux chefs d’entreprise, prolongeant la fermeture des bars, discothèques, parcs aquatiques, salles de spectacle et autres sites de loisirs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...