COVID-19: Aucune garantie sur le développement d’un vaccin – Expert mondial
Rechercher

COVID-19: Aucune garantie sur le développement d’un vaccin – Expert mondial

"Certains virus sont très, très difficiles en termes de développement d'un vaccin", dit le Britannique David Nabarro, qui ajoute qu'il faudra vivre avec le virus pour le moment

Un participant à un essai de vaccin anti-coronavirus reçoit une injection à Kansas City, dans le Missouri, le 8 avril 2020 (Crédit : Center for Pharmaceutical Research via AP)
Un participant à un essai de vaccin anti-coronavirus reçoit une injection à Kansas City, dans le Missouri, le 8 avril 2020 (Crédit : Center for Pharmaceutical Research via AP)

L’un des plus importants experts dans le monde sur la question du coronavirus estime qu’il n’y a aucune garantie concernant le développement réussi d’un vaccin contre le maladie, ce qui signifie que cette menace va continuer à planer « dans un avenir proche ».

« On ne développe pas nécessairement un vaccin qui soit sûr et efficace contre tous les virus », a déclaré le Britannique David Nabarro, professeur de santé mondiale à l’Imperial College de Londres et envoyé de l’Organisation mondiale de la Santé sur la question du COVID-19 dans une interview publiée par The Observer samedi.

« Certains virus sont très, très difficiles lorsqu’il s’agit de développer un vaccin – alors, en ce qui concerne l’avenir proche, il va falloir trouver des moyens de continuer à vivre avec la menace constante de ce virus », a ajouté Nabarro dans l’entretien.

« Ce qui signifie isoler ceux qui montrent des signes de la maladie, ainsi que leurs contacts », a-t-il continué. « Les plus âgés devront être protégés. De plus, les capacités hospitalières, en ce qui concerne la prise en charge de ces cas, devront être garanties. Ce sera la nouvelle normalité pour tous ».

David Nabarro, coordinateur du système des Nations unies pour le virus Ebola (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin)

Plus de 60 vaccins et traitements potentiels contre le coronavirus sont actuellement développés dans des laboratoires du monde entier, la plupart en phase pré-clinique.

La compagnie américaine Moderna a lancé des essais cliniques le mois dernier et des scientifiques de l’université d’Oxford commenceront des essais sur des êtres humains dès cette semaine. Un autre groupe, aux Etats-Unis, et des chercheurs de Chine ont également débuté des tests sur des êtres humains.

En Israël, des scientifiques de l’Institut de recherche Migal, en Galilée, ont indiqué que leur vaccin contre le COVID-19 allait sans doute être prêt pour des tests « dans quelques semaines », même s’il devrait, dans le meilleur des cas, ne pas être disponible avant plusieurs mois en raison de la lenteur des processus d’essai et d’approbation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...